Vous êtes ici : Accueil > Écoles doctorales > CCL - Cognition, comportements, langage(s) (2010-2018)

CCL - Cognition, comportements, langage(s) (2010-2018)

Les thèses soutenues à l'école doctorale "CCL - Cognition, comportements, langage(s) (2010-2018)"

Pour être informé de la mise en ligne des nouvelles thèses correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    confidentialité
55 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 1 à 10
Tri :   Date Auteur Titre thèses par page
  • Rôle du feedback visuel en production manuscrite de mots isolés : Approches comportementale et électrophysiologique    - Laroche Betty  -  07 décembre 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L'objectif principal de ce travail de thèse est d'explorer le rôle du feedback visuel sur la dynamique des processus centraux orthographiques en productions de mots isolés. Nous avons d'abord exploré le rôle du feedback visuel avec une approche comportementale en mesurant les temps de préparation et d'exécution de la réponse écrite (Expérience 1, 2, 3, 4), et cela dans deux tâches de production impliquant une dynamique d'encodage orthographique différente : la tâche de dénomination d'images et la tâche de production sous dictée. L'absence de feedback semble modifier la dynamique des traitements en dénomination d'images alors que cela ne semble pas être le cas en production sous dictée. Toutefois, les différentes analyses menées dans ces expériences n'ont pas permis de mettre en évidence une modification spécifique des niveaux centraux. Nous avons ensuite poursuivi l'investigation à l'aide de mesures électroencéphalographiques en comparant les corrélats électrophysiologiques entre conditions avec et sans feedback visuel à l'aide d'une analyse de segmentation spatio-temporelle (Expériences 5 et 6). Les résultats ont mis en évidence que les modifications entrainées par l'absence du feedback visuel apparaissent tardivement (450 ms après l'apparition du stimulus) durant les temps de latences, suggérant que seuls les traitements périphériques sont influencés par la présence / absence de feedback visuel. L'ensemble de nos résultats semble indiquer que le feedback visuel n'aurait pas de rôle au niveau des traitements centraux orthographiques dans une simple tâche de production de mots isolés. En revanche, l'analyse des erreurs de production et des corrections spontanées suggèrent qu'il joue un rôle au niveau du buffer orthographique et un rôle dans la détection / édition des erreurs.

  • Circulation sociale des pratiques numériques juvéniles et genèse instrumentale    - Pierrot Laëtitia  -  06 décembre 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Si la jeunesse n'est qu'un mot, que désignent les pratiques numériques juvéniles ? Dans ce travail de recherche doctorale, notre intérêt porte sur les pratiques numériques, envisagées comme socialisées et instrumentées, de jeunes âgés de 11 à 18 ans, scolarisés en France. Cette recherche a donc pour thématique générale l'appropriation du numérique, qui se manifeste à travers les pratiques juvéniles. Et, si à travers leurs équipements, l'accès au numérique des jeunes est massif, l'appropriation par tous n'est pas toujours garantie. De fait, des études sur les usages et pratiques numériques témoignent d'une hétérogénéité dans leurs comportements : des pratiques sont restreintes à des usagers (celles ludiques par exemple), alors que d'autres sont plus communes (les pratiques des réseaux sociaux entre autres). Pour comprendre cette hétérogénéité, ce travail s'applique en particulier à comprendre les formes de construction et de stabilisation des pratiques numériques qui résultent d'une appropriation par les jeunes (individuellement et entre pairs) à travers la proposition de circulation sociale des pratiques. À partir de deux études de cas, dans un lycée de l'académie de Poitiers (de 2015 à 2017) et dans deux établissements de l'académie de Caen (de 2015 à 2016), c'est la dimension sociale de la genèse instrumentale qui est appréhendée, à travers un cadre d'analyse des traces, des entretiens et un questionnaire. Les principaux résultats obtenus sont de différentes natures : - méthodologique, avec un modèle conceptuel pour l'identification des pratiques numériques (homogènes sur certains aspects, hétérogènes sur d'autres) ; - compréhensive, avec des indications sur la manière dont circulent les pratiques numériques juvéniles (principalement, dans des contextes choisis par les jeunes, en dehors du cadrage scolaire) ; - applicative, avec des enseignements issus de ces apports sur l'appropriation numérique des jeunes (en particulier avec la mise en évidence du rôle central de certains jeunes au sein de groupes sociaux).

  • Influences réciproques entre le langage écrit et le langage oral. Étude de la co-activation des représentations orthographiques et phonologiques    - De Sousa Oliveira Ophélie  -  06 décembre 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L'objectif général de la thèse est de définir les influences réciproques entre le langage oral et le langage écrit. Pour cela, la co-activation des codes orthographiques et phonologiques a été étudiée chez l'adulte et chez l'enfant, à l'oral et à l'écrit. En production écrite chez l'adulte, les codes phonologiques ne sont activés qu'avec des stimuli auditifs (Expériences 1 à 4). De plus, même lorsque leur activation est facilitée, les codes phonologiques ne semblent pas être activés avec des stimuli visuels (Expérience 5 et 6). Chez l'enfant, aucune réponse n'a pu être apportée concernant l'influence de l'oral sur l'écrit (Expérience 7). En production orale chez l'adulte, les codes orthographiques ne sont pas systématiquement activés (Expérience 8). Toutefois, ils peuvent jouer un rôle lorsque leur activation est facilitée (Expérience 9 à 12). Chez l'enfant, aucune réponse n'a pu être apportée concernant l'influence de l'écrit sur l'oral (Expérience 13). La co-activation des codes phonologiques et orthographiques n'est donc pas systématique en production écrite comme en production orale. La production orale semble en revanche davantage influencée par le langage écrit. L'influence entre le langage oral et le langage écrit serait donc dissymétrique.

  • Le rôle du système sensori-moteur dans le traitement du langage : l'importance des caractéristiques spécifiques du mouvement    - Beauprez Sophie-Anne  -  06 décembre 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Ce travail de thèse se situe dans le cadre de la théorie de la cognition incarnée qui stipule que les fonctions cognitives de haut niveau sont enracinées dans le système sensori-moteur. Plus particulièrement, il s'est focalisé sur la relation qu'entretiennent deux fonctions cognitives importantes : l'action et le langage. L'objectif de ce travail était d'étudier spécifiquement les caractéristiques de l'action qui interviennent dans l'existence du lien action-langage. Dans une première partie de revue de la littérature, nous démontrons l'existence du lien action-langage et présentons les caractéristiques pouvant l'influencer. La partie expérimentale reprend ensuite quatre de ces caractéristiques (la cinématique, l'orientation, le contexte de production et l'agent exécutant l'action) et propose de tester directement leurs effets sur le lien action-langage. Pour cela, différentes expériences ont été menées afin d'étudier l'influence de l'observation d'une action sur le traitement subséquent d'un verbe d'action. Dans ces expériences, l'effet de l'observation de mouvements typiques a été comparé à l'effet de l'observation de mouvements dont une des caractéristiques d'intérêts a été modifiée. Dans l'ensemble nos résultats confirment que l'observation d'action a une influence directe sur le traitement des verbes d'action. Ainsi, lorsque l'action n'est pas modifiée, l'observation d'une action facilite le traitement du verbe correspondant à cette action. De plus, nos résultats permettent, pour la première fois, de mettre en évidence l'importance de la cinématique et du contexte de l'action perçue dans l'existence du lien action-langage. Au contraire, l'orientation de l'action et l'acteur réalisant l'action ne semblent pas être des caractéristiques déterminantes dans ce lien. Ces données s'accordent avec l'hypothèse que le lien action-langage est supporté par l'activation de représentations sensori-motrices communes. De plus, il semblerait que l'expérience motrice joue un rôle clef en modulant l'activation de ces représentations en fonction de la caractéristique modifiée. L'ensemble de ces travaux ouvrent de nouvelles questions et perspectives de recherches. Entre autres, il sera intéressant de poursuivre des études dans le domaine de l'éducation ou encore dans le domaine de la rééducation pour appliquer de manière concrète ces résultats à la pratique.

  • Cognitions implicites et comportements autodestructeurs : Études des processus implicites dans les addictions et le suicide    - Tello Nina  -  30 octobre 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Cette thèse a pour objectif de tester la fiabilité de résultats majeurs de psychologie montrant que des mesures implicites permettraient de prédire et de changer des comportements autodestructeurs. Cela semble particulièrement important dans le contexte de crise de confiance traversé actuellement par les sciences et plus particulièrement par la psychologie. À cette fin, nous avons mené trois études préenregistrées. Dans une première série d'études, nous avons répliqué les résultats de Houben, Havermans, et Wiers (2010) montrant qu'un conditionnement évaluatif permettrait de changer l'évaluation implicite de l'alcool ainsi que les consommations d'alcool (Houben, Havermans, et al., 2010). Notre première étude, une réplication conceptuelle, ne réplique que partiellement les effets originaux. Nous ne trouvons en effet pas de réduction des biais implicites envers l'alcool après un conditionnement évaluatif ; cependant, nous répliquons l'effet montrant une réduction des consommations d'alcool. Notre deuxième étude, une réplication exacte, ne réplique aucun des deux résultats originaux. Néanmoins, nous trouvons dans cette étude une réduction des consommations d'alcool, après un conditionnement évaluatif, chez les individus ayant une consommation à risque. Une deuxième série d'études visait ensuite à tester la fiabilité et le consensus de résultats montrant qu'un test d'association implicite permettrait de discriminer les individus suicidaires et de prédire les futures tentatives de suicide (Nock et al., 2010). Pour cela, nous avons réalisé une petite méta-analyse afin de tester s'il existe un consensus dans la littérature scientifique sur la validité prédictive des mesures implicites dans les comportements suicidaires. Cette méta-analyse montre une taille d'effet moyenne dans la discrimination et la prédiction des comportements suicidaires par les mesures implicites. Enfin, dans une dernière étude qui s'est étendue sur une période de trois ans, nous avons voulu réaliser une réplication exacte des effets de Nock et al. (2010). Les résultats répliquent partiellement ceux de l'étude originale. Dans notre étude, le test d'association implicite suicide ne discrimine pas les patients suicidaires des autres patients mais prédit bien les futures tentatives de suicide à six mois au-delà des facteurs de risque habituels. Les résultats présentés dans cette thèse démontrent que les mesures implicites joueraient un rôle dans la prédiction et la modification des comportements autodestructeurs. Les implications théoriques et cliniques sont discutées.

  • Peut-on éviter de se comparer ? Caractère automatique du processus de comparaison sociale avec l’idéal de beauté féminin    - Bocage-Barthélémy Yvana  -  16 mai 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La motivation qu'a l'être humain à se comparer aux autres est considérée par plusieurs auteurs comme un besoin fondamental. Dans le cadre de cette thèse, nous dressons le constat qu'en dépit des travaux réalisés, une vacuité persiste quant au caractère automatique de ce processus. Sur ces bases, la thèse défendue dans le présent travail est que la comparaison sociale est un processus automatique. Les études réalisées dans le cadre de cette thèse avaient donc pour objectif premier de tester les critères d'automaticité définis par Bargh (1994) en induisant la comparaison sociale avec l'idéal de minceur, érigé en standard de beauté féminine. Nous avons émis l'hypothèse que la comparaison sociale serait inconsciente, efficace, non intentionnelle et incontrôlable. Au travers de trois articles et deux études non publiées, nous avons conclu que la comparaison sociale est inconsciente, efficace et probablement non-intentionnelle. Ces premiers résultats suggèrent donc que la comparaison sociale est un processus automatique. Ils ont ensuite été corroborés et étendus par la démonstration de l'inefficacité d'une des stratégies actuellement utilisées pour lutter contre les effets négatifs de l'idéal de minceur. En effet, nous avons émis la seconde hypothèse selon laquelle la stratégie des démentis, reposant sur le principe que la comparaison sociale est contrôlée, serait inefficace. L'étude et la méta-analyse rapportées dans deux articles valident l'hypothèse en suggérant l'inefficacité de cette stratégie. Enfin, dans deux études rapportées dans le dernier article, nous suggérons qu'une stratégie basée sur des processus associatifs est plus efficace pour lutter contre les effets de l'exposition à l'idéal de minceur. Pris ensemble, ces travaux suggèrent que le processus de comparaison sociale est un processus automatique.

  • La transmission de la peur et le lien de filiation traumatique à travers « Abou Kisse » figure folklorique libanais. Étude clinique et culturelle.    - Haddad-Mahfouz Gisèle  -  09 février 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Notre étude vise à identifier les caractéristiques verbales et figuratives que les enfants libanais en période de latence représentent de Abou Kisse (Le père du sac ou de l’utérus), figure folklorique de la peur, transmise et utilisée par les parents en vue de discipliner leurs enfants. Nous nous intéressons à évaluer à ce niveau les spécificités du lien de filiation et la part du traumatique qui s'y associent. L'évaluation consiste en une lecture de 222 dessins de Abou Kisse effectués par des enfants de 6 à 10 ans, à l'aide d'une grille d’analyse, d'un entretien semi-directif, du génogramme et du dessin de maison. Auprès des parents, un entretien semi-directif, une analyse du génogramme et la passation des planches (III, IV, VII et IX) du Rorschach sont entrepris. Notre étude montre qu'outre la figuration masculine de Abou Kisse, une identité bisexuée est représentée dans 38.7% des formes humaines de ce personnage, relevant du maternel et du paternel. Abou Kisse s'associe d’une part à un vécu traumatique non élaboré dans l'histoire familiale imprégnée de la culture et de l’histoire du pays et d’autre part à un lien de filiation narcissique qui est à la recherche de la mêmeté aux dépens de l’altérité. Une prévalence de la figure du père imaginaire ainsi qu’une difficulté quant à la permutation symbolique des places et à la différenciation des sexes et des générations se présentent auprès des parents. Le lien de filiation est, en ce cas, traumatique et la représentation de Abou Kisse chez l’enfant repose alors sur la prévalence du père imaginaire, appuyé sur des figurations archaïques de l’imago maternelle, aux dépens du père symbolique ; sur la prévalence d’angoisses primitives de mort et de persécution projetées par l’enfant sur Abou Kisse.

  • Rôle d'un espace de travail numérique privé dans une activité d'édition collaborative de cartes conceptuelles. Cas d'étude en lycée    - Gracia-Moreno Carolina  -  11 décembre 2017

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L'utilisation des artefacts numériques pour la réalisation d'activités d'apprentissage reste le plus souvent individuelle, faute de disposer d'environnements adaptés, tant du point de vue du matériel que des applications et des pratiques pédagogiques. Cette recherche rend compte de l'expérience d'usages de différents artefacts dans une activité collaborative d'élaboration de cartes mentales et conceptuelles proposée en cours d'histoire de seconde. L'objectif principal est l'étude du rôle de l'espace de travail privé pour l'édition collective de cartes mentales et conceptuelles. Plus précisément, l'objectif est d'évaluer si le recours aux artefacts numériques lors de l'édition collective de cartes mentales et conceptuelles favorise les processus de confrontation cognitive constitutifs de la collaboration. Pour répondre à cet objectif, deux itérations (expérimentation pilote et expérimentation) ont été réalisées avec deux prototypes de dispositif numérique de collaboration qui permettent aux élèves de différencier leur espace de travail individuel de l'espace collectif. La première expérimentation pilote a été réalisée en 2015 avec un prototype de cartes mentales existant avant l'étude. Elle a consisté à valider le protocole expérimental de la recherche et à préciser les questions de recherche et les hypothèses. La deuxième expérimentation, quant à elle, a été réalisée au cours de l'année 2016 via un prototype de cartes conceptuelles conçu et développé dans le cadre de cette recherche. Cette expérimentation a eu pour but d'éprouver les trois hypothèses formulées, qui s'inscrivent dans la théorie de l'apprentissage social de Bandura (1980) et portent à la fois sur des déterminants environnementaux, cognitifs et comportementaux. La première hypothèse (déterminants environnementaux) suppose tout d'abord que la médiation instrumentale d'une activité d'apprentissage collaborative a une influence sur la participation des élèves. La deuxième hypothèse (déterminants cognitifs) quant à elle, soutient que l'adjonction d'un espace de travail personnel de l'élève à un espace d'interaction collectif favorise des processus cognitifs présents dans la collaboration : le conflit sociocognitif (Doise et Mugny, 1997; Perret-Clermont, 1979), l'étayage (Bruner, 1997) et la vicariance (Bandura, 1980; Pentland, 2015). Enfin, la troisième hypothèse (déterminants comportementaux) suggère que la participation individuelle des élèves sur l'élaboration d'une carte conceptuelle collective est influencée par la culture affective du groupe. Afin de vérifier ces 3 hypothèses, un plan expérimental multifactoriel croisé a été mis en place, ce qui a permis de tester les variables indépendantes simultanément auprès de 7 groupes de lycéens de seconde en classe d'histoire. L'analyse de données effectuée est centrée sur la nature des interactions orales et numériques des élèves, ainsi que sur leurs productions écrites et leurs réponses aux entretiens collectifs et aux questionnaires individuels. Les résultats montrent la tendance du dispositif numérique de collaboration (artefacts, organisation de l'activité, scénario pédagogique) à favoriser le processus d'étayage et vicariance suite aux échanges nécessaires à la coordination des tâches techniques d'édition de la carte conceptuelle. Les résultats indiquent qu'après l'utilisation d'un espace privé numérique, les élèves ont des conflits sociocognitifs significatifs lors du travail en groupe, les entraînant à accepter les réponses les plus ouvertes afin d'éviter la confrontation.

  • Processus d'inférence et compréhension du langage oral à l'adolescence : Étude des expressions idiomatiques    - Hattouti Jamila  -  01 décembre 2017

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les interactions langagières réussies reposent sur notre capacité à analyser un ensemble de caractéristiques de la situation de communication, et à mettre en œuvre l'inférence la plus appropriée pour interpréter l'intention communicative du locuteur. L'objectif de la thèse était d'étudier deux types d'inférences – les inférences sémantiques et les inférences contextuelles – au cours de l'adolescence. Pour cela, ce travail de thèse s'est focalisé sur les inférences en jeu dans la compréhension d'expressions idiomatiques. Nous avons conçu un dispositif qui permet de simuler des situations naturelles de conversation à travers des courts scénarii filmés : le matériel IDIOME. A la fin de chaque scénario, un locuteur produit une expression idiomatique et le participant a pour tâche de déduire la bonne interprétation de l'expression. La particularité de notre matériel tient au fait que les expressions idiomatiques sont traduites de langues étrangères, et donc non connues des participants. Il s'agissait d'un moyen efficace pour s'assurer que la compréhension est bien le résultat d'un processus inférentiel et non d'une récupération en mémoire de la signification conventionnelle de l'expression. Sur la base de la littérature, nous avons utilisé différentes mesures, explorant les explications verbales, les choix multiples et les temps de réponses, principalement chez l'adolescent au développement typique, mais également chez une population au développement atypique, avec trouble du spectre de l'autisme. Environ 500 participants (de 9 ans à l'âge adulte) ont pris part à ce travail, décliné sur quatre études. Les résultats confirment que les inférences sémantiques et contextuelles continuent d'évoluer au cours de l'adolescence. De plus, les résultats suggèrent que le coût cognitif et les capacités langagières structurales déterminent ce développement. En conclusion, ce travail a mis en évidence que le contexte est d'une importance capitale même à l'adolescence, complétant ainsi les données issues du modèle GEM de la compétence figurative.

  • Impact de la disponibilité permanente des équipements numériques personnels sur la représentation que les élèves se construisent de la forme scolaire. Deux cas d’étude en collège et en lycée    - Solari Landa Melina Marianella  -  28 novembre 2017

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Dans le contexte d'intégration du numérique à l'École au moyen de l'équipement personnel des élèves, la présente recherche vise à savoir de quelle manière la disponibilité permanente des équipements numériques personnels (tablette, ordinateur portable, téléphone portable ou mobile) modifie la représentation que les élèves se construisent de la forme scolaire. Deux cas sont étudiés par le biais d'une démarche empirique : les collégiens participant au projet TED dans le département de Saône-et-Loire et les lycéens participant au projet Living Cloud au Lycée pilote innovant international (LPII) de Jaunay-Marigny. Afin de construire un cadre d'analyse des dimensions de la forme scolaire, cette étude a déterminé dans un premier temps 4 dimensions d'analyse à partir des propositions théoriques disponibles. Dans un deuxième temps, l'étude analyse la modification de la représentation dans les 4 dimensions du rapport à l'École : le savoir, l'autorité, l'espace-temps et l'évaluation. Pour finir, la recherche s'appuie sur la médiation instrumentale et les interactions culturelles afin de savoir quelles catégories des interactions sont mobilisées dans l'instrumentation que les élèves font des équipements numériques à l'École. Pour réaliser cette recherche, les élèves ont été interrogés de deux manières : via un questionnaire en ligne et des entretiens collectifs d'explicitation. Les résultats issus du questionnaire en ligne ont, tout d'abord, permis de repérer la représentation que les élèves ont des deux espaces-temps : école et maison. Ensuite, ces résultats ont été analysés en termes de corrélations (tau de Kendall) et d'indépendance des variables (Khi-deux). Grâce à une analyse en composantes principales (ACP), les résultats ont permis de déterminer 8 profils d'élèves relativement à la forme scolaire et d'associer un profil à chaque élève. Suite à une analyse factorielle de correspondances multiples (AFCM), ces profils ont été associés au positionnement que les élèves ont par rapport à l'usage des équipements numériques et aux dimensions de la forme scolaire. Les résultats obtenus grâce aux entretiens collectifs ont été analysés à l'aide de catégories thématiques et conceptualisantes. Enfin, l'ensemble des résultats a été analysé en termes d'incidence de la médiation instrumentale sur les interactions culturelles. Les principaux résultats de cette recherche montrent l'impact de la scolarisation du numérique et les différences entre la vision que les adultes ont des représentations de l'École par les élèves et les propres représentations des élèves concernant l'École. Par ailleurs, l'étude signale la modification de la représentation du rapport à l'espace-temps surtout quant à la présence et à l'attention des élèves à l'école. Contrairement à certaines idées reçues, la figure de l'enseignant comme dépositaire du savoir légitime et de l'autorité reste stable dans la représentation des élèves, de même que l'importance de l'évaluation dans la représentation de l'École. Cependant, la représentation de la disponibilité de l'information et de l'accès à celle-ci est modifiée. L'horizontalité, dans la relation enseignant-élève, souvent attribuée à l'utilisation du numérique, est contestée par la présente analyse. De même, les résultats soulignent l'importance des composantes affectives et relationnelles dans l'intégration du numérique à l'institution scolaire et le rôle qu'y jouent l'origine sociale des élèves et leurs pratiques culturelles. Enfin, l'étude analyse les tensions entre les actuels lignes directrices des projets d'intégration du numérique à l'École et la forme scolaire traditionnelle.

|< << 1 2 3 4 5 6 >> >| thèses par page

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous :


    ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...
 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales