Vous êtes ici : Accueil

Thèses en ligne à l'Université de Poitiers

Rechercher une thèse

Le dépôt légal électronique est instauré à l'Université de Poitiers pour les thèses soutenues à partir du 1er juin 2012.
UPthèses propose également l'accès à certaines des thèses soutenues entre janvier 2008 et juin 2012, sous réserve de l'accord des auteurs.

Dernière mise en ligne le 27 novembre 2020

Nombre de thèses en ligne : 1149

 

Dernières soutenances !

accès internet    accès intranet    confidentialité
  • Comparaison des effets de la viniférine et du resvératrol dans des modèles expérimentaux de la maladie d'Alzheimer   - Freyssin Aline - 02 octobre 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La maladie d’Alzheimer (MA) est actuellement considérée comme la maladie neurodégénérative la plus fréquente. Son incidence est en nette augmentation, du fait du vieillissement croissant de la population et de traitements inefficaces. Elle touche aujourd’hui presque 50 millions de personnes dans le monde dont près de 1,2 millions de Français. Environ 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués en France chaque année, faisant de cette maladie neurodégénérative la quatrième cause de mortalité dans ce pays. Actuellement, il n’existe aucun traitement curatif de la maladie. Les polyphénols naturels, décrits comme possédant de multiples propriétés, pourraient être des molécules candidates pour le traitement de la MA. En effet, elles ont notamment des activités anti-inflammatoires, inhibitrices de l’agrégation du peptide amyloïde et sont capables de le désagréger. Ainsi, le resvératrol, polyphénol de référence, a été largement étudié dans des modèles cellulaires et animaux ainsi que chez le patient atteint de la MA. Malheureusement, il est très rapidement métabolisé et doit donc être administré à de très fortes doses pour être efficace. La viniférine, dimère naturel du resvératrol extraite à partir des sarments de vigne, pourrait ainsi, de par sa structure chimique, présenter des effets bénéfiques supérieurs à ceux du resvératrol. Dans une étude antérieure réalisée au laboratoire sur un modèle de souris transgénique de la MA, les souris APPswePS1dE9, il a été montré que la viniférine, administrée de façon hebdomadaire par voie intrapéritonéale (i.p.), conduisait à une réduction de la taille et de la densité des dépôts amyloïdes ainsi que de la neuroinflammation dans le cerveau des souris. Cependant, ces effets bénéfiques n'ont pas été comparés à ceux du resvératrol. De plus, l’effet de la viniférine sur le déclin cognitif n'a pas été évalué. L’objectif de cette thèse était donc de comparer les éventuels effets préventifs et/ou curatifs de la viniférine et du resvératrol dans ce modèle murin de la MA sur les dépôts amyloïdes et la neuroinflammation, ainsi que sur le déclin cognitif. Dans une première étude, des souris APPswePS1dE9 ou sauvages ont été traitées par une injection i.p. hebdomadaire de viniférine ou de resvératrol à la dose de 20 mg/kg ou par leur véhicule, le polyéthylène glycol 200 (PEG 200) entre 7 et 11 mois, afin d’évaluer la capacité de ces polyphénols à ralentir l’évolution de la maladie. À 7 mois, les principales lésions caractéristiques de la MA sont déjà présentes chez ces souris. Dans une seconde étude, l’effet préventif des polyphénols injectés de 3 à 12 mois chez ces souris a été recherché (aucune lésion à 3 mois). Dans ces 2 études in vivo, l’évolution du statut cognitif des souris a été évaluée grâce au test comportemental de la piscine de Morris. La charge amyloïde, les dépôts amyloïdes et la neuroinflammation ont été quantifiés par western-blot, ELISA, immunofluorescence et TEP-scan. Les résultats ont montré que la viniférine diminuait le taux des formes insolubles d’Aβ42 et d’Aβ40 et les dépôts amyloïdes hippocampiques avec une meilleure efficacité que le resvératrol à 11 mois. De plus, les deux polyphénols ont prévenu partiellement le déclin cognitif. En revanche, ces polyphénols n’ont pas corrigé la neuroinflammation. Ce dernier résultat peut s’expliquer par l’effet pro-inflammatoire du PEG 200, inconnu jusqu’à présent, dans l’hippocampe des souris sauvages traitées par celui-ci. Le traitement par la viniférine de 3 à 12 mois induit aussi une diminution des dépôts amyloïdes. Toutefois, aucun effet sur le déclin mnésique et la neuroinflammation n’est observé. L’effet secondaire du PEG 200 peut masquer l’effet de la viniférine sur les processus inflammatoires et la perte mnésique. D’autres études sont nécessaires avec un autre véhicule ainsi qu’une analyse approfondie de la signature des oligomères pour juger réellement des effets de la viniférine sur la composante amyloïde dans la MA.

  • Mort subite – Cardiopathie ischémique – Défibrillation cardiaque   - Garcia Rodrigue - 29 septembre 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La mort subite est responsable d’un million de décès par an aux États-Unis et en Europe. La principale étiologie est l’ischémie myocardique à l’origine de 80% des morts subites. D’importants efforts ont été réalisés pour lutter contre ce fléau. Cependant, la stratégie actuelle, basée sur la prédiction à long terme n’est pas efficiente. Elle repose sur l’identification des sujets à risque par l’altération de la fraction d'éjection du ventricule gauche et l’implantation d’un défibrillateur cardiaque. De plus, l’implantation d’un défibrillateur cardiaque est associée à de nombreuses complications. L’objectif de cette thèse était d’appréhender la problématique de la mort subite dans le contexte aigu de l’ischémie myocardique en phase pré-, intra- et post-hospitalière au travers de trois outils méthodologiques différents. Le premier travail a consisté en la détermination des paramètres électrocardiographiques prédicteurs de fibrillation ventriculaire au cours d’un infarctus du myocarde avec élévation du segment ST pris en charge en phase pré-hospitalière. Dans cette étude cas-témoins les électrocardiogrammes avant fibrillation ventriculaire de 30 cas présentant un infarctus du myocarde aigu ont été comparés aux électrocardiogrammes de 60 témoins avec infarctus du myocarde mais sans fibrillation ventriculaire. Il s’agit de la première étude utilisant une approche numérique sans hypothèse à priori. Les algorithmes d’intelligence artificielle ont permis de définir que certains aspects concernant la partie initiale de la dépolarisation et de la repolarisation ventriculaire étaient associés à la survenue de fibrillation ventriculaire. Le deuxième travail avait pour objectif de décrire l’évolution de l’incidence, et du pronostic des fibrillations ventriculaires intra-hospitalières survenant lors des syndromes coronariens aigus au cours des 20 dernières années. Ceci a été réalisé grâce aux registres FAST-MI et a permis d’inclure 359 patients avec fibrillation ventriculaire entre 1995 et 2015. L’incidence des fibrillations ventriculaires a diminué au cours du temps passant de 3,9% en 1995 à 1,8% en 2015. La mortalité à un an des patients ayant développé une fibrillation ventriculaire a diminué de 1995 (60,7%) à 2005 (26,9%) puis s’est stabilisée (28% en 2015). Enfin, la survenue d’une fibrillation ventriculaire était associée à 4,5 fois plus de risque de décès si l’on compare avec l’absence de survenue d’arythmie, et ce rapport n’a pas diminué au cours du temps. Le dernier outil utilisé était la cohorte française des patients porteurs d’un gilet défibrillateur. L’indication du gilet défibrillateur était une altération de la fraction d’éjection du ventricule gauche ≤30% au décours d’un infarctus du myocarde ou d’une revascularisation coronaire. Le gilet défibrillateur est une solution intéressante notamment en post-hospitalier, dans la période à haut risque de troubles du rythme ventriculaires. La particularité de ce registre est que les patients ont bénéficié de séances d’éducation thérapeutique sur leur maladie et l’utilisation de la veste, permettant une compliance très élevée. 950 patients ont étés inclus et suivis en moyenne 64 [38; 98] jours. La compliance journalière était excellente avec une médiane de durée de port de 23,4 [22,4-23,8] heures. L’incidence des thérapies appropriées et inappropriées était de 7,3 (IC 95% 3,6–10,9) et de 3,4 (IC 95% 0,9–5,9) chocs pour 100 patients-années respectivement. Le bouton réponse a permis la déviation du choc électrique dans 33,3% des tachycardies ventriculaires lorsqu’elles étaient bien tolérées. Enfin, le bouton réponse a permis de dévier 95,2% des chocs inappropriés. En conclusion, au travers de ces différents travaux, nous avons observé que même si l’incidence de la fibrillation ventriculaire au décours d’un infarctus du myocarde était en décroissance depuis 20 ans, elle était toujours associée à un pronostic très péjoratif. Le gilet défibrillateur apparaît comme une solution intéressante

  • Distributed control of multi-agent systems under communication constraints : application to robotics   - Ajwad Syed Ali - 04 septembre 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les Systèmes Multi-Agents (SMA) ont gagné en popularité en raison de leur vaste gamme d'applications. Les SMA sont utilisés pour atteindre des objectifs complexes qui ne pourraient être atteints par un seul agent. La communication et l'échange d'informations entre les agents d'un SMA sont essentiels pour contrôler son comportement coopératif. Les agents partagent leurs informations avec leurs voisins pour atteindre un objectif commun, ils n'ont donc pas besoin d'unité centrale de surveillance. Cependant, la communication entre les agents est soumise à diverses contraintes pratiques. Ces contraintes incluent des périodes d'échantillonnage irrégulières et asynchrones et la disponibilité d'états partiels uniquement. Ces contraintes posent des défis théoriques et pratiques importants. Dans cette thèse, nous étudions deux problèmes fondamentaux liés au contrôle coopératif distribué, à savoir le consensus et le contrôle de formation pour un SMA à double intégrateur sous ces contraintes. On considère que chaque agent du réseau ne peut mesurer et transmettre son état de position qu'à des instants d'échantillonnage non uniformes et asynchrones. De plus, la vitesse et l'accélération ne sont pas disponibles. Dans un premier temps, nous étudions le problème du contrôle distribué du suivi de consensus. Un algorithme de suivi de leader basé sur l'observateur à temps discret continu est proposé. L'observateur estime la position et la vitesse de l'agent et de son voisin en temps continu à partir des données de position échantillonnées disponibles. Ces états estimés sont ensuite utilisés pour le calcul de l'entrée de commande. Les scénarios de topologie fixe et de topologie commutée sont discutés. Deuxièmement, un protocole de suivi de formation distribué basé sur le consensus est conçu pour réaliser des modèles de formation fixes et variant dans le temps. Le problème d'évitement de collision est également étudié dans cette thèse. Un mécanisme d'évitement de collision basé sur la fonction de potentiel artificiel (APF) est incorporé à l'algorithme de suivi de formation pour empêcher les collisions entre les agents tout en convergeant vers la position souhaitée. Enfin, les algorithmes proposés sont appliqués sur un réseau multi-robots, composé de robots à entraînement différentiel utilisant Robot Operating System (ROS). Un nouveau schéma est proposé pour faire face aux contraintes non holonomiques du robot. L'efficacité des algorithmes sont démontrées à la fois par des résultats de simulation et des expérimentations.


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales