Vous êtes ici : Accueil > Écoles doctorales > SORG - Sociétés et organisations

SORG - Sociétés et organisations

Les thèses soutenues à l'école doctorale "SORG - Sociétés et organisations"

Pour être informé de la mise en ligne des nouvelles thèses correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    confidentialité
24 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 1 à 10
Tri :   Date Auteur Titre thèses par page
  • Lire le lieu pour dire la ville : Florentin : une mise en perspective d'un quartier de Tel-Aviv dans la mondialisation (2005-2009)    - Rozenholc Caroline  -  21 mai 2010

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Ce travail de thèse renouvelle l'exploration du sens du lieu dans le contexte urbain contemporain. Problématique centrale de la discipline géographique mais particulièrement revisitée depuis le constat des transformations qu'opère la mondialisation dans nos sociétés, le lieu ressort de cette étude comme un élément significatif dans la définition d'identités collectives et individuelles développées dans un contexte national largement fondé par les mouvements migratoires. L'équation identité-espace-mobilité est traitée par l'observation du quartier de Florentin, au sud de l'agglomération de Tel Aviv. Ancien quartier juif de Jaffa et premier espace commercial de la ville, Florentin se distingue du reste de la ville par son tissu social et son ambiance particulière mais également par une morphologie spécifique. Quartier intermédiaire entre Tel Aviv et Jaffa, longtemps abandonné des services publics, le quartier est réinvesti, dans les années 1990, par la jeunesse bohème de la Tel Aviv cosmopolite et par les travailleurs immigrés (européens, asiatiques et africains) ; l'une et l'autre populations y trouvant un espace d'hospitalité réciproque. Aujourd'hui, c'est une toute autre frange de la population qui investit le quartier et trouve à Florentin un quotidien exotique et authentique où rejouer, avec une certaine nostalgie, les transformations rapides de la société israélienne. Les particularités du quartier de Florentin, dont ce travail décline différentes facettes, nous informent en réalité sur les dynamiques à l'œuvre dans cet ensemble particulièrement complexe et stratifié que forme la société israélienne et permettent également de relire l'histoire de Tel Aviv

  • Les réfugiés congolais au Gabon : modes de circulation et d'installation dans un espace frontalier    - Wali Wali Christian  -  25 juin 2010

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le Gabon, pays d'immigration depuis la colonisation a appris à accueillir les réfugiés depuis 1968 avec l'arrivée des enfants biafrais du Nigeria. Il a ensuite reçu des populations réfugiées originaires majoritairement de l'Afrique. En 2002, le pays comptait sur son territoire 24 nationalités différentes de réfugiés. Mais, les réfugiés congolais constituent le plus gros contingent et représentent aussi le plus important flux de réfugiés que le Gabon n'ait jamais reçu. Ils sont arrivés au Gabon essentiellement à la fin de la décennie 1990 suite aux guerres successives en République du Congo. La présence des réfugiés congolais au Gabon est un refuge de proximité géographique (le Gabon et le Congo partage une frontière de 1903 km) et ethnique (on trouve les mêmes groupes ethniques des deux côtés de la frontière à savoir les Punu, les Nzèbi, les Vili, les Téké, etc.). Ces pays ont aussi appartenu à l'AEF (Afrique Equatoriale Française). Si dans le droit international, le réfugié n'est pas autorisé à repartir dans son pays d'origine sans avoir procédé au rapatriement, cette étude interroge l'application de ce droit international dans un contexte de proximité géographique et ethnique. Les analyses conduites dans ce travail montrent que le rapprochement de la frontière influence les mobilités des réfugiés congolais dans la zone frontalière ils circulent entre les deux pays. Cette situation interroge la catégorie de réfugié telle qu'énoncée par le droit international dans la mesure où dans ce cas, les réfugiés utilisent les deux territoires (pays d'accueil et pays de départ) pour leur insertion. L'utilisation par les réfugiés congolais des deux territoires limités par la frontière étatique permet de comprendre que la fuite, à l'origine contrainte, se transforme en une forme de " migration économique ".

  • Migrants dans la ville : une étude socio-anthropologique des mobilités migrantes à Salamanque    - Odden Gunhild  -  09 novembre 2010

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Cette thèse se propose d'étudier la mobilité des migrants et ses effets sur et l'évolution de l'espace urbain à Salamanque, une ville moyenne intérieure encore peu marquée par les migrations. Il s'agit de croiser une sociologie des parcours migratoires et une sociologie urbaine, avec comme clé de lecture la notion de projet migratoire. L'hypothèse de départ est celle d'un projet migratoire qui se dessine et se redessine au gré des rencontres et des opportunités. Par une procédure méthodologique compréhensive, s'inscrivant dans le cadre de la socio-anthropologie, il s'agit de saisir la logique des parcours, c'est-à-dire par une approche longitudinale de reconstituer les successions temporelles de mobilité, d'événements, de situations, de projets, et de décrire et d'analyser les manières d'investir - spatialement et temporairement - la ville

  • Machos et machistes : anthropologie de stéréotypes mexicains depuis l'État de Jalisco    - Machillot Didier  -  14 décembre 2010

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Il s'agit, grâce à une étude dans l'État de Jalisco symbole de la " mexicanité " , d'analyser en tant que tels les stéréotypes avec lesquels les Mexicains ont été confondus. Nous refusant à catégoriser donc, nous étudierons à l'inverse les mécanismes de catégorisation... On découvrira ainsi que les stéréotypes ont une géographie et une histoire, qu'ils sont soumis dans leurs définitions et leurs emplois à des luttes entre acteurs et entre institutions, qu'ils structurent mais aussi contraignent les identités, les interactions quotidiennes et les rapports entre groupes, qu'ils répondent à des usages stratégiques et politiques, qu'ils s'inscrivent dans des réseaux de sens, en rapport avec d'autres représentations, qu'en tant qu'autostéréotype ou hétérostéréotype, enfin, " macho " et " machiste " incarnent des normes et désignent des déviances...

  • Le rôle des femmes dans le développement économique et social des pays en développement    - Iskandar Jouli  -  06 juin 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Dans cette thèse, nous développons une réflexion sur la contribution des femmes au développement économique et social, notamment dans les pays en développement. Nous mettons l’accent d’une part sur les difficultés qu’affrontent les femmes et qui empêchent leur participation active à l’économie, d’autre part sur l'importance pour le développement de l'insertion des femmes dans la production. Malgré la rapide augmentation du niveau d'éducation des femmes et de leur participation au marché du travail, beaucoup d’entre elles restent victimes de discriminations professionnelles. Le salaire des femmes reste inférieur à celui des hommes pour un même travail. L’entrée des femmes sur le marché du travail a des conséquences sur toutes les sphères de la vie économique et sociale. Le travail salarié des femmes accélère la croissance et le travail favorise la sortie de la pauvreté. La thèse comporte deux parties. La première partie présente les inégalités entre les femmes et les hommes en matière d’éducation, de salaire, de travail et de chômage. Elle se concentre essentiellement sur le rôle de travail salarié des femmes dans le développement économique et social. La deuxième partie complète la première partie par des tests statistiques. Le premier test mesure les facteurs principaux des difficultés des femmes et la relation entre le niveau de développement d’un pays et le degré d’égalité entre hommes et femmes. Le deuxième test mesure les relations entre les activités économiques des femmes et la croissance économique. Il apparaît que les gains dus à la participation des femmes à l'activité économique sont plus importants lors de l'émergence des économies comparativement à ce qu'il

  • Crises financières et fondamentaux macroéconomiques : une relation ambivalente    - Cuenoud Thibault  -  19 juin 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Dans le cadre de l’analyse des crises financières au sein des pays émergents, de nombreux travaux sont venus expliquer l’occurrence de ce genre de phénomènes. Pourtant, des faits nouveaux se manifestent sans pour autant s’inscrire dans les recherches déjà proposées (Brésil, Corée du Sud et pays d’Europe centrale et orientale principalement). En référence à cette littérature, la thèse pose en retour la question de l’incidence de la contagion financière sur la dégradation des fondamentaux macroéconomiques et macro-financiers de pays émergents susceptibles d’être initialement considérés comme « robustes ». La réponse passe par la mise en évidence des principales composantes des crises financières pour en extraire les limites face à l’hypothèse soulevée. La description des stratégies de rattrapage économique, par l’intégration au marché financier international, est à l’origine des vulnérabilités potentielles dans les effets de contagion. La structure instable de l’endettement international, à l’aide de l’Hypothèse d’Instabilité Financière de Minsky (1974), va offrir les éléments théoriques nécessaires à la modélisation des faits empiriques. Les premières générations de crises de change viendront conceptualiser la fuite des capitaux en attribuant la responsabilité de la contraction de la liquidité au reste du monde. Dans la transition qu’ils opèrent actuellement en vue de leur adhésion à l’UEM, les PECO ne peuvent être considérés comme étant à l’abri de la survenance de crises financières, et ce même s’ils bénéficient des impacts stabilisateurs favorables liés à leur appartenance à l’UE. Mais disposent-ils alors des facteurs de robustesse macroéconomique et macro-financière s

  • Décentralisation et développement : la reconstruction du développement local : cas de la commune rurale de Guidimouni (Niger)    - Ado Salifou Arifa Moussa  -  06 septembre 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Peut-on parler de décentralisation sans faire le rapprochement avec les questions de développement ? Au Sud comme au Nord, les opinions s'accordent sur le choix des mesures de décentralisations, dans la mise en œuvre des stratégies participatives de développement. S'inscrivant dans une réflexion sur la « bonne gouvernance », la décentralisation prône un nouveau type de développement, mettant en évidence la relation entre gouvernance et gestion des ressources locales d'une société. L'implication des entités territoriales de base aux prises de décisions participe à la (re)construction du développement local. La décentralisation peut-elle servir la dynamique de développement au niveau local ? En dépit des espoirs suscités par la décentralisation, des insuffisances dans sa mise en œuvre sont susceptibles d'influer sur les objectifs de développement. L'exemple de la commune rurale de Guidimouni évoque une situation où la décentralisation piétine encore, du fait notamment du manque d'implication des acteurs locaux, mais aussi de l'absence d'un espace public propice à l'harmonisation des initiatives de développement. Décentralisation et développement sont deux processus complexe, intégrant de multiples variables (économiques, sociales, politiques, culturelles, spatiales, etc.). L'articulation avec le contexte local dans lequel ils sont censés intervenir, révèle les limites des politiques publiques, particulièrement en milieu rural

  • Évaluation et surveillance des risques relatifs aux conglomérats financiers    - Feyler Stéphanie  -  24 septembre 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les mutations structurelles au sein de l'industrie financière sont nombreuses, protéiformes et complexes. L'analyse de leurs conséquences, particulièrement en matière de stabilité financière, s'avère cruciale. Notre travail se concentre sur l'une de ces transformations, à savoir l'émergence et le développement de la conglomération financière, qui a pour singularité d'entremêler diversification et globalisation, et qui, à notre sens, a été relativement peu étudié. Notre objectif est donc de contribuer à combler cette insuffisance. Nous avons articulé notre réflexion autour de trois axes : l'appréhension pratique de la conglomération financière, ses implications en termes de risque, et ses incidences en matière de dispositif prudentiel, et plus particulièrement en termes d'architecture de surveillance. Nous proposons de pallier l'absence de données dédiées spécifiquement à ce mouvement en utilisant des données relatives aux opérations de fusions-acquisitions. Alors qu'il est impossible d'affirmer de manière univoque si ces groupes sont plus ou moins risqués que leurs homologues individuels et susceptibles d'exposer la sphère financière à des risques exacerbés et/ou nouveaux, nous explicitons les éléments à même d'engendrer un profil de risque plus élevé, soulignons l'importance d'adopter une perspective globale du niveau de risque encouru et démontrons l'incidence pernicieuse de la stratégie de diversification sur la probabilité de risque systémique. Enfin, nous montrons à l'aide d'un Probit Multinomial que la conglomération financière est un facteur explicatif aux cotés des facteurs traditionnellement mis en avant de l'unification des autorités nationales de surveillance.

  • Fonction de réaction de la banque centrale européenne    - Sidibe Bouraima  -  28 septembre 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les Banques centrales occupent une position essentielle au coeur des économies contemporaines et font l'objet de débats animés sur ce que devraient être le rôle, les objectifs et le cadre institutionnel d'une Banque centrale. Face à une multitude d'analyses normatives concernées par ce qui doit être, on note une absence relative d'analyses positives. L'objectif de cette thèse est de contribuer à éclairer la réflexion sur les choix de politique monétaire mis en oeuvre par les Banques centrales. Le cadre d'application empirique retenu pour notre recherche est celui de l'Union économique et monétaire (UEM). La place importante de cet ensemble économique sur la scène internationale et son cadre institutionnel particulier suffisent à justifier l'intérêt d'une étude du comportement de la Banque Centrale Européenne (BCE). Les nombreux débats qui ont accompagné la mise en place de cette institution encore relativement jeune et ceux qui se poursuivent aujourd'hui renforcent cet intérêt. Dans la littérature économique, deux lignes de conduite ont principalement été retenues pour analyser les choix effectifs de la politique monétaire des banques centrales. La première approche, que nous avons qualifiée d' « économique », consiste en la formulation et l'estimation des fonctions de réaction de politique monétaire déduites d'un comportement d'optimisation ne prenant en compte que des variables économiques. Cette approche est fondée sur une vision globalisante de l'autorité monétaire...

  • La fabrique du réfugié à l'Ofpra (1952-1992) : du consulat des réfugiés à l'administration des demandeurs d'asile    - Akoka Karen  -  20 décembre 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Cette thèse revient sur quarante ans de « fabrication » des réfugiés par l'Office Français de Protection des Réfugiés et des Apatrides (Ofpra) depuis sa création en 1952, où il s'apparente à un consulat pour les réfugiés, jusqu'en 1992, où s'achève sa reconfiguration en administration des demandeurs d'asile. Elle retrace ce faisant la carrière et la trajectoire de la catégorie d'intervention publique du réfugié. Au cours de cette période, la question de l'asile est en effet reformulée en passant du « problème » des réfugiés, à celui des demandeurs d'asile, désignant à chaque fois une catégorie cible à destination de laquelle l'action publique s'oriente en guise de solution. Cette thèse qui appréhende la catégorie de réfugié à partir de ses usages montre qu'il n'y a pas de réfugié « naturel », auquel correspondraient ou non les candidats à l'asile, de la même manière que la Convention de Genève ou la loi sur la création de l'Ofpra ne peuvent être considérées comme des textes neutres qui seraient applicables de façon objective si tant est que les institutions chargées de le faire soient indépendantes. Politiquement et historiquement situés, ces textes n'en sont pas moins des textes flous pouvant être interprétés de manière différente selon les besoins et les périodes. La recherche menée fait ainsi apparaître une catégorie de réfugié qui se reconfigure avec les transformations de l'institution chargée de l'attribuer : celles du profil et des trajectoires sociales de ses agents, de leurs pratiques et des dispositifs organisationnels qui les encadrent, eux-mêmes articulés à des politiques publiques spécifiques...

|< << 1 2 3 >> >| thèses par page

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales