Vous êtes ici : Accueil > Écoles doctorales > SORG - Sociétés et organisations

SORG - Sociétés et organisations

Les thèses soutenues à l'école doctorale "SORG - Sociétés et organisations"

Pour être informé de la mise en ligne des nouvelles thèses correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    confidentialité
24 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 21 à 24
Tri :   Date Auteur Titre thèses par page
  • Machos et machistes : anthropologie de stéréotypes mexicains depuis l'État de Jalisco    - Machillot Didier  -  14 décembre 2010

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Il s'agit, grâce à une étude dans l'État de Jalisco symbole de la " mexicanité " , d'analyser en tant que tels les stéréotypes avec lesquels les Mexicains ont été confondus. Nous refusant à catégoriser donc, nous étudierons à l'inverse les mécanismes de catégorisation... On découvrira ainsi que les stéréotypes ont une géographie et une histoire, qu'ils sont soumis dans leurs définitions et leurs emplois à des luttes entre acteurs et entre institutions, qu'ils structurent mais aussi contraignent les identités, les interactions quotidiennes et les rapports entre groupes, qu'ils répondent à des usages stratégiques et politiques, qu'ils s'inscrivent dans des réseaux de sens, en rapport avec d'autres représentations, qu'en tant qu'autostéréotype ou hétérostéréotype, enfin, " macho " et " machiste " incarnent des normes et désignent des déviances...

  • Migrants dans la ville : une étude socio-anthropologique des mobilités migrantes à Salamanque    - Odden Gunhild  -  09 novembre 2010

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Cette thèse se propose d'étudier la mobilité des migrants et ses effets sur et l'évolution de l'espace urbain à Salamanque, une ville moyenne intérieure encore peu marquée par les migrations. Il s'agit de croiser une sociologie des parcours migratoires et une sociologie urbaine, avec comme clé de lecture la notion de projet migratoire. L'hypothèse de départ est celle d'un projet migratoire qui se dessine et se redessine au gré des rencontres et des opportunités. Par une procédure méthodologique compréhensive, s'inscrivant dans le cadre de la socio-anthropologie, il s'agit de saisir la logique des parcours, c'est-à-dire par une approche longitudinale de reconstituer les successions temporelles de mobilité, d'événements, de situations, de projets, et de décrire et d'analyser les manières d'investir - spatialement et temporairement - la ville

  • Les réfugiés congolais au Gabon : modes de circulation et d'installation dans un espace frontalier    - Wali Wali Christian  -  25 juin 2010

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le Gabon, pays d'immigration depuis la colonisation a appris à accueillir les réfugiés depuis 1968 avec l'arrivée des enfants biafrais du Nigeria. Il a ensuite reçu des populations réfugiées originaires majoritairement de l'Afrique. En 2002, le pays comptait sur son territoire 24 nationalités différentes de réfugiés. Mais, les réfugiés congolais constituent le plus gros contingent et représentent aussi le plus important flux de réfugiés que le Gabon n'ait jamais reçu. Ils sont arrivés au Gabon essentiellement à la fin de la décennie 1990 suite aux guerres successives en République du Congo. La présence des réfugiés congolais au Gabon est un refuge de proximité géographique (le Gabon et le Congo partage une frontière de 1903 km) et ethnique (on trouve les mêmes groupes ethniques des deux côtés de la frontière à savoir les Punu, les Nzèbi, les Vili, les Téké, etc.). Ces pays ont aussi appartenu à l'AEF (Afrique Equatoriale Française). Si dans le droit international, le réfugié n'est pas autorisé à repartir dans son pays d'origine sans avoir procédé au rapatriement, cette étude interroge l'application de ce droit international dans un contexte de proximité géographique et ethnique. Les analyses conduites dans ce travail montrent que le rapprochement de la frontière influence les mobilités des réfugiés congolais dans la zone frontalière ils circulent entre les deux pays. Cette situation interroge la catégorie de réfugié telle qu'énoncée par le droit international dans la mesure où dans ce cas, les réfugiés utilisent les deux territoires (pays d'accueil et pays de départ) pour leur insertion. L'utilisation par les réfugiés congolais des deux territoires limités par la frontière étatique permet de comprendre que la fuite, à l'origine contrainte, se transforme en une forme de " migration économique ".

  • Lire le lieu pour dire la ville : Florentin : une mise en perspective d'un quartier de Tel-Aviv dans la mondialisation (2005-2009)    - Rozenholc Caroline  -  21 mai 2010

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Ce travail de thèse renouvelle l'exploration du sens du lieu dans le contexte urbain contemporain. Problématique centrale de la discipline géographique mais particulièrement revisitée depuis le constat des transformations qu'opère la mondialisation dans nos sociétés, le lieu ressort de cette étude comme un élément significatif dans la définition d'identités collectives et individuelles développées dans un contexte national largement fondé par les mouvements migratoires. L'équation identité-espace-mobilité est traitée par l'observation du quartier de Florentin, au sud de l'agglomération de Tel Aviv. Ancien quartier juif de Jaffa et premier espace commercial de la ville, Florentin se distingue du reste de la ville par son tissu social et son ambiance particulière mais également par une morphologie spécifique. Quartier intermédiaire entre Tel Aviv et Jaffa, longtemps abandonné des services publics, le quartier est réinvesti, dans les années 1990, par la jeunesse bohème de la Tel Aviv cosmopolite et par les travailleurs immigrés (européens, asiatiques et africains) ; l'une et l'autre populations y trouvant un espace d'hospitalité réciproque. Aujourd'hui, c'est une toute autre frange de la population qui investit le quartier et trouve à Florentin un quotidien exotique et authentique où rejouer, avec une certaine nostalgie, les transformations rapides de la société israélienne. Les particularités du quartier de Florentin, dont ce travail décline différentes facettes, nous informent en réalité sur les dynamiques à l'œuvre dans cet ensemble particulièrement complexe et stratifié que forme la société israélienne et permettent également de relire l'histoire de Tel Aviv

|< << 1 2 3 >> >| thèses par page

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales