Vous êtes ici : Accueil > Sections CNU > 06 - Sciences de gestion

06 - Sciences de gestion

Les thèses se rapportant à la section CNU "06 - Sciences de gestion"

Pour être informé de la mise en ligne des nouvelles thèses correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    confidentialité
33 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 11 à 20
Tri :   Date Auteur Titre thèses par page
  • Management public territorial des projets d'investissements directs étrangers : une contribution à l'intelligence territoriale    - Coussi Olivier  -  23 janvier 2019

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Prospecter, attirer, localiser et ancrer sur un territoire des projets d'investissements directs étrangers (IDE) est désormais un enjeu fort pour les responsables économiques et politiques. Les acteurs du management public (techniciens, élus, citoyens) s'interrogent alors sur le type de management et d'intelligence économique territoriale à mettre en œuvre en vue de faciliter l'ancrage de ces projets. La littérature sur ce sujet est riche de recherches sur les facteurs d'attractivité et les déterminants de la localisation mais a très peu été abordée sous l'angle des sciences de gestion. Afin de comprendre les raisons du succès ou de l'échec de l'implantation de tels projets, il est alors pertinent d'interroger le processus du management public territorial dans l'objectif de comprendre ce qui sous-tend la mise en œuvre et l'ancrage d'un projet d'IDE durant son cycle de vie. A partir d'études de cas qualitatives, nous étudions les liens entre le processus d'implantation d'un projet d'IDE et son inscription dans l'écosystème territorial pour i. un projet chinois en France dans le secteur des télécommunications et ii. un projet sud-coréen au Brésil dans le secteur des semi-conducteurs. Sur la base d'une étude initiale historique produite à l'aide de sources publiques primaires et secondaires ainsi que des entretiens de confirmation avec des parties prenantes impliquées, nous proposons des analyses secondaires au prisme de la sociologie de la traduction associée au cadre strategy as practice. En remettant en cause une vision classiquement linéaire du cycle de vie du projet et en identifiant les événements et pratiques managériales clés, nous comprenons ainsi mieux le processus et la manière dont les territoires font preuve, ou non, d'agilité stratégique. Les relations entre universités, entreprises et gouvernement sont aussi analysées en termes de soutien à l'attractivité territoriale. Considérer l'attraction des projets d'IDE du point de vue de collaborations fournit ainsi de nouvelles preuves empiriques et explications du phénomène. Nous pouvons alors proposer les implications managériales suivantes : i. l'utilisation d'une stratégie de triple hélice est un facteur attractif pour la localisation d'un investissement exogène, ii. l'université entrepreneuriale est un facteur attractif lors de la localisation d'un investissement exogène et iii. les politiques publiques contemporaines doivent être impliquées dans des réseaux complexes avec la communauté pour réussir à localiser et à ancrer un investissement exogène.

  • Les communautés de pratique à l'hôpital, un espace de valorisation des compétences. Leçons issues de trois études de cas longitudinales    - Le Goff Pourias Marie-Annick  -  10 juillet 2017

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Construite sur le tryptique engagement mutuel, entreprise commune et répertoire partagé, les Communautés de pratique sont des espaces pressentis dans le secteur marchand, comme favorables à l'apprentissage situé et à la valorisation des compétences ressources. Cette thèse a pour finalité d'éclairer la genèse et les usages de ce type de collectif dans le secteur particulier et sensible de l'hôpital public d'aujourd'hui. Longtemps demeurées informelles, elles captent progressivement l'intérêt de l'administration et des professionnels de santé car leur contribution au fonctionnement des établissements de santé s'étend au-delà du partage des connaissances. L'introduction du New Public Management génère de nombreux paradoxes et dualités et suppose pour les professionnels, jusqu'à présent autonomes, de s'approprier les nombreuses injonctions hiérarchiques et de construire du sens à la pratique dorénavant fléchée. Cette recherche qualitative, dont l'approche est interprétativiste, est construite sur une étude de trois cas. Elle est menée sous forme d'une observation participante, au sein de trois communautés de pratique d'hôpitaux publics représentatifs de l'offre de soins hospitalière d'aujourd'hui. Cette thèse comporte quatre parties : La première est composée d'une revue de littérature qui présente d'une part, l'environnement et les principales problématiques du fonctionnement hospitalier d'aujourd'hui et d'autre part, les éléments nécessaires à la compréhension de la genèse et des usages des CoP, tels qu'identifiés par les pères de ce concept. La seconde explique le design de recherche. La troisième expose les résultats pour chacun des cas analysés. L'analyse révèle des caractères communs retrouvés dans la genèse, l'organisation et le fonctionnement des trois cas, mais aussi des caractères hybrides. Au-delà d'un nouveau mode d'apprentissage identifié comme situé, les CoP placent les interactions langagières au centre des échanges, favorisent l'appropriation, par les professionnels de soins, des injonctions hiérarchiques. L'analyse des verbatims rappelle l'importance de l'influence du patient qui modifie la relation entre professionnels de soins et la hiérarchie et le situe au cœur de l'activité de production. Un modèle, représentatif de chaque communauté de pratique est élaboré à partir des données du terrain. La quatrième partie ouvre la discussion sur le management des communautés de pratique dont le défi demeure l'intégration des paradoxes et dualités induits par l'institution. La dynamique de management est interrogée et propose, dans la continuité des travaux de Detchessahar (2015) et Grimand (2016) un modèle intégrant.

  • Comprendre l'expérience de magasinage vécue par les enfants : Une approche par les 'shopscapes' auprès d'enfants de 4 à 12 ans.    - Barbier Nicol Nathalie  -  05 mai 2017

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La recherche a pour objectif de comprendre les expériences de magasinage d'enfants âgés de 4 à 12 ans à partir des acquis de la théorie socioculturelle du développement de Lev Vygotski (1934, 1962, 1978). S'appuyant sur les concepts de 'scapes' (Appaduraï, 1996) et 'foodscapes' (Brembeck et Johansson, 2010, Wenzer, 2010) ainsi que sur les apports de la théorie française ('French Theory') (Deleuze et Guattari, 1980 ; Deleuze, 1993), la recherche élabore une définition du concept de 'shopscapes' comme la géographie imaginaire à propos des magasins, des canaux de vente (Internet, drives, …) et des activités de vente de biens et de services que chaque individu construit sur la base de ses expériences et pratiques quotidiennes. Adoptant une démarche compréhensive, la recherche doctorale a recueilli des données auprès de 15 paires d'enfants, issus de la même fratrie, dans le cadre d'entretiens semi-directifs durant lesquels les enfants ont produit conjointement le dessin d'un point de vente qu'ils ont choisi. L'activité de dessin sert de support à un échange continu et sa réalisation en binôme permet une explicitation des intentions de chaque enfant dans la production du dessin quelles que soient ses compétences graphiques. Les résultats de la recherche confirment le sentiment qu'ont les enfants que les points de vente physiques sont des espaces dévolus aux adultes… Bien que les espaces marchands soient des lieux d'apprentissage et de mise en œuvre des scripts de consommation, l'appropriation des espaces marchands par les enfants semble difficile, ce qui affecte la qualité des expériences de magasinage qu'ils vivent. Le travail de recherche débouche sur des recommandations destinées à la distribution afin d'améliorer l'accueil de ces apprentis-consommateurs.

  • Motifs des fusions et acquisitions et valorisations des banques libanaises    - Zouein Al Barmaki Carole  -  09 décembre 2016

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Notre étude s'attarde sur les différentes vagues des opérations de synergie impliquant un essor favorable du regroupement des établissements financiers en 1960-65 et depuis 1990. La stratégie de la croissance externe a contribué à la survie des petites entreprises et à l'amélioration de l'efficacité économique. Le développement des fusions aux Etats-Unis et en Europe a influencé la restructuration des établissements bancaires au Liban. Les motifs des fusions et acquisitions sont évoqués dans notre ouvrage, par un accroissement du pouvoir de marché, la réalisation d'économies d'échelle, le maintien de la solidité financière des entreprises, l'inefficacité des dirigeants, le déséquilibre croissance-ressources et la mésévaluation du cours des actions de l'entreprise cible et l'entreprise acquéreuse. Un grand nombre de transactions opérées lors d'une croissance externe, révèle aux parties prenantes une création de valeur et représente un avantage concurrentiel. Ces différentes options vont nous permettre de répondre aux différentes questions. Quel est l'intérêt des actionnaires de céder ou d'acquérir de nouvelles entités ? Quel est l'influence des dirigeants dans les entreprises pour améliorer la rentabilité du nouvel ensemble ? La théorie de l'agence vise à limiter les relations d'agence existantes entre le propriétaire et le mandataire dans la gestion des intérêts respectifs. Le développement des marchés financiers, la déréglementation des marchés, la mondialisation accélérée des économies et les exigences des nouvelles normes du comité de Bâle ont suscité une évolution rapide des fusions et acquisitions. Ces opérations sont de type horizontal, vertical et congloméral dont la finalité est de dégager des synergies opérationnelles, financières et managériales. Les données collectées, dans notre étude empirique, exposent les intérêts mutuels entre l'agent et le principal pour améliorer la performance des banques libanaises.

  • Par-delà le contrôle de gestion sociale, l'opportunité d'une coopération inter-fonctionnelle. Contribution aux fondements du contrôle de gestion sociale    - Gond Gautier  -  10 novembre 2016

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L'objet de cette recherche doctorale est de contribuer aux fondements théoriques et méthodologiques du contrôle de gestion sociale. Nous suggérons de revenir sur l'émergence des organisations comme instrument politique pour situer le contrôle de gestion sociale comme un aboutissement du projet rationnel des organisations. Ce travail généalogique s'associe à une démarche praxéologique : nous proposons, dans le cadre d'une recherche-action, de revenir sur la mise en œuvre d'un contrôle de gestion sociale à partir de « l'expérimentation » d'un modèle de coopération, sur un terrain de recherche, par le biais d'une étude de cas unique. L'alliance de ces deux finalités, théoriques et méthodologiques, se réalise à partir d'une problématisation du contrôle de gestion sociale, envisagé comme un système ago-antagoniste qu'il convient de gérer. La coopération réticulaire, expérimentée sur le terrain, constitue alors le lien entre le contrôle de gestion sociale comme corpus théorique et comme pratique « non pathologique ». Ce travail contribue à repenser le contrôle de gestion sociale comme objet de recherche vivant et comme pratique innovante dans les organisations, reposant la question du design des fonctions de la technostructure.

  • Les déterminants de la volatilité des actions : un essai d'explication par la théorie de l'asymétrie d'information    - Gharbi Sami  -  07 novembre 2016

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Ce travail vise à étudier les déterminants de la volatilité des actions individuelles en s'inspirant de la théorie de l'asymétrie d'information. Notre hypothèse centrale est que la volatilité dépend de l'environnement informationnel de la société et qu'elle augmente avec le degré d'asymétrie d'information. A partir d'un échantillon de 306 sociétés françaises cotées sur la période 2002-2014 et en utilisant les modèles de données de panel, nous avons étudié la relation entre la volatilité des actions et le degré d'asymétrie d'information. Puisque ce dernier n'est pas observable, nous avons utilisé le nombre des analystes qui suivent la société, la dispersion et l'erreur moyenne des prévisions des analystes pour l'approximer. Nos résultats montrent une relation positive entre la volatilité et le degré d'asymétrie d'information. L'étude de l'impact des caractéristiques et des stratégies des entreprises sur la volatilité de leurs actions montre, d'une part, que les sociétés qui souffrent d'un degré élevé d'asymétrie d'information, telles les petites et les jeunes sociétés ainsi que les sociétés qui investissent dans les activités de recherche et développement se caractérisent par une volatilité plus élevée. Par contre, ce résultat n'est pas vérifié pour les sociétés diversifiées. Nos résultats montrent, d'autre part, que la distribution des dividendes, qui constitue un mécanisme de signalisation de la qualité des revenus futurs, et la présence des investisseurs institutionnels, qui disposent des moyens pour exercer un contrôle efficace sur les dirigeants et acquérir les informations sur les sociétés, permettent de réduire la volatilité.

  • La contribution du comité d'audit à la qualité de l'information financière : le cas des entreprises françaises cotées    - Atek - Boumaza Hayet  -  30 mai 2016

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La multiplication des scandales financiers a semé des doutes sur la qualité de l'information financière, ce qui a entrainé l'émergence de plusieurs codes de bonne gouvernance, qui recommandent la présence d'un comité d'audit au sein des sociétés cotées. Cette présence est ensuite devenue obligatoire par la force de la loi, à l'instar de la loi SOX (2002) aux Etats-Unis et de la 8ème directive européenne (2006). En France, la promulgation de l'ordonnance n°1278 du 8 décembre 2008 a contraint les sociétés françaises cotées de mettre en place un comité d'audit à compter de l'exercice 2009. Cette ordonnance considère le comité comme un surveillant efficace qui garantit la transparence de l'information financière divulguée et qui, par conséquent, induit la confiance auprès des marchés financiers. La littérature spécialisée considère le comité d'audit (émanation du conseil d'administration) comme un mécanisme potentiel de régulation de l'asymétrie de l'information. En nous appuyant sur les théories de l'agence et du signal, le but de notre thèse a été d'expliquer l'influence de la présence légale du comité d'audit, dans le contexte français, sur la maitrise de la gestion du résultat (« accruals » discrétionnaires). Cette influence est analysée à travers quatre caractéristiques d'efficacité du comité : l'indépendance, la compétence financière, la taille et l'activité. Pour ce faire, nous avons utilisé une méthodologie quantitative, basée sur des méthodes de régressions statistiques et sur le modèle de Jones modifié (1995), tout en nous inspirant des travaux menés en France par Piot et Janin (2007) et Janin et Piot (2008). Notre étude empirique a examiné le lien supposé négatif entre les attributs d'efficacité du comité et les accruals, sur un échantillon de 87 entreprises françaises appartenant au SBF 120, pour la période 2009-2012. Néanmoins, les résultats de notre recherche ne confirment pas le rôle potentiel du comité d'audit à limiter la pratique de la gestion du résultat. Celui-ci ne constitue donc pas un mécanisme de gouvernement d'entreprise susceptible de garantir la fiabilité et la pertinence de l'information financière publiée.

  • Les marchés financiers européens du carbone : asymétrie d'information, croyances hétérogènes et mécanismes de formation des prix    - Rannou Yves  -  02 décembre 2015

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L’objet de cette thèse est d’étudier l’efficience informationnelle des marchés à terme liés au système européen d’échange de quotas et crédits carbone lors de sa Phase II (2008- 2012). A cette fin, nous privilégions une lecture de microstructure des marchés complétée d’apports en finance comportementale pour étudier les effets de l’asymétrie d’information et d’hétérogénéité des croyances sur les mécanismes de formation des prix et des volumes. Dans un premier temps, nous montrons que les « effets de liquidité » et « effets saisonniers » dominent les « effets de maturités » en étudiant la volatilité des contrats futures UQA. Nous vérifions que l’hypothèse d’arrivée séquentielle d’information et d’hétérogénéité des croyances explique la relation volume/ volatilité asymétrique. Si nos résultats suggèrent que la taille et les variations du volume témoignent de la dispersion des croyances, le processus de découverte de prix sur les marchés à terme organisés (bourses) n’en est pas moins retardé en raison d’une intense négociation sur le gré à gré des opérateurs informés. Après avoir reconstitué le carnet d’ordres de la bourse ECX (90% du volume de transactions futures UQA et REC), nous trouvons que son état informationnel informationnel au-delà des meilleures limites est modéré. Néanmoins, nos indicateurs de liquidité que sont la pente du carnet, le coût d’immédiateté et un indice de concentration de taille nous permettent de mieux prévoir les dynamiques de prix et la localisation des ordres dans la demi-heure suivante. Nous détectons la présence d’un « effet diagonal » (Biais et al., 1995) et d’ordres à cours limité « passagers », soulignant l’influence des comportements stratégiques. Dans un second temps, nous modélisons les stratégies de placement de trois opérateurs averses au risque: « bien informés », « bruiteurs endogènes», et « mal informés ». Inspiré des modèles de Foucault (1999) et de Handa et al. (2003), notre modèle de placement d’ordres permet de décomposer de manière singulière la fourchette de prix prise comme une mesure de l’efficience informationnelle (Dacarogna et al., 2001). Nous trouvons que l’asymétrie d’information (anti-sélection à l’achat et à la vente) explique entre 68% et 74% de la fourchette des futures UQA, le reste représentant le poids de l’hétérogénéité des croyances en lien avec le bruit. En marge de ces travaux, nous définissons un critère d’agressivité globale pour juger du bien-fondé d’un intervalle de limites de prix journalières [+-7%; +7%]. Nous démontrons que cette solution, facile à mettre en œuvre peut améliorer l’efficience informationnelle, les « effets de refroidissement » des limites dominant les « effets de surchauffe ». Elle se doit d’être accompagnée d’une évolution de la structure de marché en profondeur pour assurer une meilleure efficacité des mécanismes de formation des prix et la pérennité du marché du carbone européen.

  • Les pratiques des stratégies de coopétition et leurs déterminants : Le cas du secteur nautique en France    - Lacam Jean-Sébastien  -  28 octobre 2015

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La recherche en Management stratégique a longtemps opposé l'approche concurrentielle à l'approche relationnelle concernant la production des rentes économiques. Or, nombreuses sont les firmes qui désormais s'engagent dans des projets de coopétition durant lesquels elles entretiennent avec leurs multiples adversaires des relations simultanément concurrentielles et collaboratives. La coopétition leur permet de mettre en commun des ressources et des connaissances afin de partager les risques d'un nouveau projet, de réaliser des économies d'échelle, d'introduire de nouveaux marchés ou encore de soutenir l'innovation et l'apprentissage. Toutefois, la coopétition n'en demeure pas moins une relation risquée et difficile à gouverner en raison de sa nature duale et paradoxale. L'hétérogénéité des approches et des résultats sur la coopétition n'ont pas permis d'établir une définition consensuelle du phénomène. Par ailleurs, la majorité des recherches académiques se sont focalisées sur la compréhension du processus au sein d'une seule entreprise ou d'un échantillon limité. Par conséquent, notre étude empirique auprès de 106 firmes nautiques françaises apporte une analyse descriptive et explicative de la coopétition qui approfondie nos connaissances sur sa définition, sa composition et ses déterminants. Ainsi, la coopétition apparait comme un phénomène complexe et protéiforme qui revêt plusieurs dimensions fonctionnelles, sectorielles et géographiques selon les objectifs de ses participants. A l'instar d'une concurrence multi-marchés et multipoints, il existe une coopétition multi-marchés et multipoints. Cette pluralité de la coopétition s'inscrit dans un cycle stratégique où l'alternance et la simultanéité de la compétition et de la coopération se succèdent afin de soutenir l'expansion concurrentielle de la firme.

  • The Weak-form Efficiency of the Stock Market : The case of Central and Eastern Europe    - El Hajj Mohammad  -  03 juillet 2015

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L'objectif de cette recherche est d'étudier l'efficience des marchés des actions des pays d'Europe Centrale et de l'Est suite à la réouverture de leurs places Boursières après la chute des régimes communistes. Non seulement ces économies ont connu des changements majeurs depuis leur entrée dans l'Union Européenne, et l'adoption de l'Euro pour une partie d'entre elles, mais elles représentent globalement un vaste ensemble d'actifs financiers susceptibles d'attirer les investisseurs internationaux. Les pays que nous avons analysés sont la Pologne, la république Tchèque, la Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie, la Slovaquie, la Slovénie, et les pays Baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie). Mis à part pour la Slovaquie, les différents marchés considérés présentent des corrélations sérielles, ce qui nous a permis de rejeter l'hypothèse d'efficience faible. Par ailleurs, les rentabilités des marchés de ces dix pays affichent des distributions gaussiennes. Nous avons également observé une homoscédasticité des données pour les différents marchés. Enfin, l'observation du ratio de variance a indiqué l'absence de martingale pour la Bulgarie, la république Tchèque, l'Estonie, la Hongrie, la Lituanie, la Pologne, la Roumanie et la Slovaquie. Cela confirme l'absence d'efficience de forme faible pour ces places Boursières, contrairement au cas de la Lettonie et de la Slovénie, qui présentent un aspect d'efficience faible. Les tests sur modèles ARCH et GARCH concernant l'hétéroscédasticité ont confirmé le rejet de la marche au hasard des rentabilités pour els 10 pays, et donc une absence d'efficience faible. La portée empirique de ces résultats est particulièrement intéressante pour les investisseurs, qui ont la possibilité de tirer parti des mouvements sur ces marchés pour effectuer des arbitrages profitables, entre pays ou au sein d'un même marché.

|< << 1 2 3 4 >> >| thèses par page

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales