Vous êtes ici : Accueil > Écoles doctorales > SSTSEG - Sciences de la société, territoires, sciences économiques et de gestion

SSTSEG - Sciences de la société, territoires, sciences économiques et de gestion

Les thèses soutenues à l'école doctorale "SSTSEG - Sciences de la société, territoires, sciences économiques et de gestion"

Pour être informé de la mise en ligne des nouvelles thèses correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    confidentialité
14 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 1 à 10
Tri :   Date Auteur Titre thèses par page
  • La reporting extra-financier en voie de se faire : Une étude herméneutique de l’appropriation d’une comptabilité socio-environnementale    - Carn Clément  -  16 décembre 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le développement de la comptabilité socio-environnementale au cours des dernières années représente un profond changement dans le champ de la comptabilité. Ses promoteurs proposent d'intégrer des éléments concernant le développement durable dans la communication des entreprises. Cette situation offre la possibilité d'étudier les pratiques comptables à un moment où elles ne sont pas encore figées et font encore l'objet de controverses. Notre recherche profite de cette situation pour étudier les processus sociaux qui concourent à façonner les institutions comptables. Nous questionnons plus précisément l'intégration du processus d'appropriation de l'une de ces nouvelles méthodes comptables (la méthode CARE) dans la construction socio-historique. Cette recherche s'inscrit alors logiquement dans le cadre de la théorie de l'appropriation, à laquelle nous proposons d'ajouter une dimension herméneutique. En effet, c'est par cette dimension qu'il est possible d'étudier la compréhension d'un outil à partir des cadres d'interprétations hérités de l'histoire. Cette attention portée à l'historicité nous conduit à proposer une généalogie des méthodes de comptabilité socio-environnementale. Celle-ci nous permet de distinguer le cadre dominant de la comptabilité prométhéenne – qui a vocation à garantir le maintien d'une capacité de production – du cadre critique de la comptabilité orphique qui permet de maintenir les entités écologiques pour elles-mêmes. À partir de cette compréhension théorique, notre étude empirique permet de montrer que, malgré la sensibilité écologique des acteurs, une comptabilité orphique fait systématiquement l'objet de tentative de détournement. Nous en déduisons l'importance des préjugés néoclassiques, c'est-à-dire des précompréhensions de certains concepts au travers du cadre dominant. Les débats scientifiques et politiques semblent toutefois permettre de réduire ces préjugés et conscientiser les choix opérer par les acteurs.

  • Étude de la trajectoire d'un outil de gestion Le cas d'un club professionnel de rugby    - Espinasse Laura  -  15 décembre 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Cette thèse explore la trajectoire d'un outil de gestion au regard du prisme de la trajectographie. Celle-ci est illustrée sur un terrain empirique atypique en sciences de gestion, un club sportif professionnel de rugby (PROD7). Cette recherche s'appuie sur une étude de cas unique réalisée durant 18 mois de recherche-intervention. La visée est ici exploratoire. L'originalité de cette étude est liée à l'emprunt du concept de trajectographie. Le déploiement de l'outil de gestion est appréhendé à travers l'application de trois principes : processus balisé, dimension temporelle et les dynamiques techniques et humaines. Celui-ci est également questionné au regard de la perspective appropriative et du triptyque de l’outil de gestion. Cette étude propose une approche alternative pour étudier le déploiement des outils de gestion.

  • Les espaces de la retraite internationale : pour une géographie du contre champ migratoire franco marocain    - Pinel Jordan  -  11 décembre 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    À partir d'une compilation de données disponibles (EFL, CNAV) et d'une enquête menée dans la région marocaine du Souss-Massa de 2017 à 2019 auprès de 80 retraités, ainsi qu'auprès d'acteurs institutionnels, associatifs ou privés gravitant autour de la présence retraitée au Maroc, cette thèse de géographie questionne les mutations du champ migratoire franco-marocain. Celles-ci reposent sur le vieillissement de ses acteurs d'une part, mais également sur l'installation progressive d'une population retraitée française dans la circulation entre les deux pays. Ainsi, retraités marocains et français sont étudiés au sein d'un même espace migratoire qu'ils reconfigurent tout en renouvelant les contours et le fonctionnement du champ migratoire initial, faisant émerger un "contre-champ". Ce rapprochement analytique vise à réinterroger et à déconstruire les catégories de « migrations de retour » et de "migrations d'aménité", afin d'éclairer au mieux les pratiques spatiales liées au vieillissement et à la migration. En sortant d'un certain déterminisme propre aux catégorisations ethno-nationales usuelles, la thèse montre que les pratiques spatiales, et notamment les pratiques et formes d'installation résidentielles, sont façonnées essentiellement par le processus de vieillissement, plus que par l'origine ou la nationalité du retraité migrant. Les études migratoires et résidentielles se révèlent complémentaires dans la réflexion sous-tendue par cette thèse. Elles permettent de souligner l'importance du réseau social – notamment familial – dans les logiques spatiales au moment de la retraite.

  • Systèmes économiques territorialisés et pratiques informelles de communication à finalité productive : Le cas de la vallée de l'Arve    - Blondeau Jean-Christophe  -  11 décembre 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Et si la force d'un système économique territorialisé ne dépendait pas uniquement de ses processus formels ? Le présent document de recherche propose de l'observer en levant le voile sur un type de processus informel particulier, celui des pratiques informelles de communication se rapportant à la filiation des externalités marshalliennes correspondant à des interdépendances non-marchandes.Prenant appui sur le système conceptuel de l'économie néo-institutionnelle, nous caractériserons l'existence des pratiques de communication informelles, répondant aux caractéristiques d'une tension entre règles formelles et contraintes informelles. Dans un second temps, prenant appui cette fois-ci sur le système conceptuel de l'économie non standard, et en particulier celui de l'économie de proximités,nous ferons l'inventaire et qualifierons ces pratiques, qui appartiennent à des relations résiliaires de communication à finalité productives. Ceci nous permettra dans le cadre de l'étude d'un système territorialisé particulier, celui de la vallée de l'Arve et du secteur d'activité de l'industrie du décolletage, de considérer empiriquement l'existence d'un système composé de trois pratiques de communication et de deux communautés, toutes deux informelles, tout autant que la coexistence de deux systèmes institutionnels. Ces mécanismes informels constituent un apport manifeste dans le registre économique aux acteurs du décolletage. Ils correspondent à des pratiques et à de l'information qui relève de l'intelligence économique. Ils peuvent intéresser autant la communauté scientifique, que le praticien souhaitant appréhender une realitée territoriale spécifique sous un angle autre que purement technique.

  • Des amphis d’apprentis. Genèses, structurations et composition sociale des formations en apprentissage dans l’enseignement supérieur    - Pierrel Arnaud  -  07 décembre 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Cette thèse de sociologie interroge le développement des formations en apprentissage dans l’enseignement supérieur. Cantonné à la préparation des CAP jusqu'en 1987, ce mode de formation a connu depuis lors une "aspiration vers le haut", de telle sorte qu'à la fin des années 2010 près de quatre apprentis sur dix préparent un diplôme de l'enseignement supérieur. Cette implantation progressive de l'apprentissage dans l'enseignement supérieur remodèle les contours de celui-là tout autant qu'elle constitue un miroir grossissant des recompositions qui affectent celui-ci : hausse du taux d’accès sous régime de démocratisation ségrégative, contraintes de financement, injonction à la professionnalisation des formations et nouvelles formes de sélection à l'entrée de ces dernières. S'appuyant sur des matériaux d'archives, statistiques et ethnographiques, cette thèse montre que le développement de l'apprentissage dans l'enseignement supérieur constitue un poste d'observation privilégié de la production et de la perception des différentes composantes de la valeur des diplômes. Par extension, sont analysées les sources et formes de l’hétéronomie relative du monde académique, dimension souvent oubliée au profit de son pendant autonome. La mise en évidence de la pluralité de la valeur des diplômes et de l'hétéronomie relative s'effectue en trois temps, constituant autant d'étapes méthodologiques d'une étude globale des formations en apprentissage de l'enseignement supérieur. La première partie explique, dans une perspective sociohistorique, comment l'apprentissage "arrive" dans l'enseignement supérieur avec, dans ses bagages, son passé de mode de formation associé à la qualification ouvrière, le remodelage progressif de la morphologie apprentie consécutif de cette arrivée et la ramification de l'offre de places qui sous-tend le développement du mode de formation. La deuxième partie rend compte, à l'échelle des établissements, de la diversité des formes institutionnelles que revêtent les centres de formation d'apprentis, leurs positions au sein de l'espace de l'enseignement supérieur et les rapports d'homologie entre ces positions et celles occupées sur le marché de la collecte de la taxe d'apprentissage, source financière au cœur de leur fonctionnement. Une fois mises au jour les logiques d'appropriation du mode de formation et les configurations institutionnelles dans lesquelles il est pris, la troisième partie donne à voir qui sont les apprentis de l'enseignement supérieur, d'abord comme groupe construit par ses modalités de recrutement, puis comparativement aux étudiants sous statut scolaire et enfin eu égard à leur spécificité d'être préclassés dans les rapports sociaux de production.

  • Les lieux et les liens. Pour une géographie culturelle du plurihandicap.    - Bernard Serge  -  04 septembre 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Cette thèse de géographie culturelle joue des lieux et des liens du handicap. En dialogue avec d'autres approches des sciences humaines et sociales, spécialement la psychologie et l'anthropologie, mais encore la sociologie voire l'histoire, elle témoigne d'une ambition : celle de comprendre le handicap et le plurihandicap dans le temps et surtout, dans l'espace. Si l'auteur fait un retour d'expérience sur une longue période de travail qui l'a conduit partout en France mais aussi à l'étranger, il livre aussi un travail de recherche, avec la construction d'un cadre théorique, d'une méthode, une articulation de la pratique avec la théorie. Il aborde le rôle des changements d'échelle dans les interactions entre politique et pratique du handicap. Il cerne la genèse et le développement des quatre grands modèles théoriques explicatifs contemporains que sont « stigmates et déviance», « inégalités et oppression sociale », « approche et analyse culturaliste », « seuil et liminalité ». Les variations dans le temps rendent compte d'une place différenciée octroyée par les sociétés aux personnes handicapées mais avec une certaine invariance, et du « validisme » et de l'ambivalence des regards et des postures, entre compassion et rejet. La comparaison des espaces, elle, est abordée au prisme des cultures et elle met en évidence les inégalités socio-spatiales, les discriminations mais aussi les multiples liens sociaux, et les initiatives émancipatrices des adultes et des enfants plurihandicapés. L'ouvrage compare des lieux variés, (la maison familiale, la ville, le village), il va et vient dans des territoires géographiquement et culturellement différents : la France « hexagonale », la Guyane, le Québec, le Cameroun. Autour de trois systèmes de relations, Nord-Suds, Centre-Périphéries, et Rural-Urbain, en partant du global pour descendre par « paliers » vers la géographie « du ras du sol », les dimensions culturelle et politique sont au cœur de cette approche du handicap. En s'inscrivant dans une géographie culturelle liée à la psychologie, pour explorer les possibles d'une géo-psychologie du handicap, cette recherche met en évidence l'importance de l'ordinaire, du territoire quotidien, et surtout du sujet et de son lien à son entourage et à son environnement. Au total, le lecteur se voit proposé un regard géographique original, qui choisit d'aborder le handicap en privilégiant une approche culturelle et spatiale, en proposant plutôt les prémices d'une ethno-psycho-géographie du handicap, qui ose s'écarter de la géographie de la santé, comme nous y ont habitué les géographes anglo-américains, pionniers dans le domaine.

  • Validité des modèles théoriques de l'entreprise liés à l'asymétrie d'information et financement des PME libanaises    - Nahas Virginie  -  30 juin 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les petites et moyennes entreprises sont des maillons essentiels de l'économie libanaise. Nous avons cherché à étudier l'environnement économique et financier de ces entités et plus particulièrement, leur mode de financement à travers l'analyse de leur attitude à l'égard de l'endettement. L'objectif de cette thèse est de mettre en perspective la pertinence de certaines théories financières modernes aux PME libanaises pour cerner le choix de financement de ces entreprises. A cet effet, nous avons axé notre recherche sur plusieurs théories qui relèvent de l'asymétrie d'information, soit : la théorie du financement hiérarchique associée à la théorie de l'agence, la théorie du signal et le rationnement de crédit, en nous appuyant sur un mécanisme hypothético-déductif dont le fondement épistémologique est positiviste. Notre étude se fonde sur une enquête qui a porté sur 72 entreprises libanaises de dimension petite ou moyenne, examinées durant la période 2012 à 2015. Dans l'ensemble, les résultats significatifs des régressions linéaires ont indiqué que les garanties conditionnent l'accès à l'endettement notamment bancaire, que les entreprises ayant un potentiel de croissance ont tendance à avoir un faible taux d'endettement et que les crédits interentreprises substituent l'endettement bancaire. Nous avons conclu notre travail en formulant des préconisations pour favoriser le développement et la pérennité des PME libanaises en leur assurant un meilleur accès aux fonds nécessaires à leur fonctionnement et à leur croissance.

  • Strategic fit in a dynamic industry: case studies of ASEAN-region airlines    - Tran Thai Binh Thi  -  29 juin 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L'objectif de cette recherche est d'étudier les réponses stratégiques des compagnies aériennes de la région de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) face à la création d’un marché unique de l'aviation civile intégrant dix pays membres. Nous cherchons à aborder cette problématique en adoptant un cadre d'analyse fondé sur la transformation des capacités dynamiques d'une organisation et le modèle Environnement-Stratégie-Organisation (ESO) de Milliot (2013, 2014). Nous utilisons quatre études de cas pour explorer les actions spécifiques à envisager face aux impacts de l’environnement externe ; les cas étudiés sont ceux de Vietnam Airlines, Qatar Airways, Derry Air et NokScoot Airlines. Notre enquête empirique est fondée sur l’analyse de documents, des entretiens avec cinq cadres supérieurs des compagnies aériennes étudiées et 14 experts régionaux et internationaux de l'aviation civile. Pour valider les résultats du point de vue de la demande, une analyse par clusters en deux étapes est proposée. Elle s’appuie sur des données collectées auprès de 444 voyageurs cambodgiens et vietnamiens résidant au Cambodge, au Vietnam et dans d'autres pays qui utilisent les voies aériennes comme moyen de transport dans la région de l'ASEAN. Les résultats indiquent que les changements technologiques, les forces politiques mondiales, les forces juridiques, les gouvernements, les actionnaires, les fournisseurs, les concurrents, les distributeurs, les clients et les employés sont des attributs clés de l'environnement externe qui interagissent de manière complexe. Ces parties prenantes sont à la source des impacts les plus significatifs sur les stratégies développées par les compagnies aériennes de la région de l’ASEAN. Cette étude empirique indique que le processus d’adéquation stratégique dans l'industrie du transport aérien de l'ASEAN doit associer cinq types de stratégies, notamment une stratégie de croissance des entreprises, une stratégie d'changement interne, une stratégie de gestion des coûts, une stratégie de gestion des parties prenantes et une stratégie d'innovation technologique. Ces stratégies sont mises en œuvre et combinées pour être en adéquation avec les forces environnementales externes et faciliter l’ajustement organisationnel nécessaire pour assurer aux compagnies aériennes une meilleure compétitivité.

  • Les territoires ruraux à l’épreuve de nouvelles manières d'habiter : vivre en habitat non-ordinaire dans des espaces de faible densité    - Mialocq Madeleine  -  15 janvier 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La thèse propose d'aborder un phénomène encore méconnu et néanmoins répandu : la présence d'habitats non-ordinaires dans les campagnes françaises. Les habitats ainsi dénommés concernent des habitats caractérisés par un écart aux normes de confort habituelles et/ou une irrégularité juridique de leur statut d'occupation (habitats sans permis). Les habitats légers (yourtes, tipis), mobiles (camions, caravanes) sont concernés ainsi que des formes en dur (granges en montagne) ou « intermédiaires » que sont les cabanes. Le parti pris de la thèse consiste à se pencher plus spécifiquement sur les espaces ruraux de faible densité afin de questionner un cas « limite » de ruralité, a priori voué au déclin, qui rencontre néanmoins une attractivité paradoxale. Le propos de la thèse conduit en effet à questionner la nature d'habitats habituellement abordés sous les thématiques de la précarité et de la marginalité, qui semblent trouver des avantages certains à l'installation dans des espaces de faible densité. Il s'agit alors ici de travailler sur les représentations et les pratiques des habitants en habitats non-ordinaires et de dépasser ainsi les stigmates qui peuvent être accolés à ce type d'habitat. La thèse s'appuie pour cela sur trois terrains situés dans la partie ouest de la France : quatre zones d'étude en Ariège, le lieu collectif Copeaux Cabana situé en Dordogne, et le hameau du Grand Pic en Haute-Vienne. Influencés par l'approche ethnographique, ils ont été effectués en immersion auprès d'une quinzaine de lieux, concernant autant des personnes habitant seules, qu'en couple, qu'en famille ou en communauté. A chaque fois les motivations, les trajectoires et les quotidiens ont été relevés afin de documenter les manières d'habiter présentes sur place. La thèse consiste dès lors en un recueil d'une diversité de manières d‘habiter relatives aux terrains étudiés, destiné, dans un second temps, à pouvoir alimenter la réflexion de l'évolution des territoires ruraux de faible densité face à des situations qui les mettent à l'épreuve, et de l'encadrement possible des habitats en situation d'irrégularité administrative.

  • La prise en compte des interdépendances dans les processus de développement des territoires : De la gouvernance à la coopération territoriale    - Nadaud Emmanuel  -  10 décembre 2019

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les interdépendances entre les territoires constituent un élément négligé dans l'analyse du développement économique des territoires infranationaux. Les stratégies de développement économique sont le plus souvent pensées à l'échelle des territoires d'intervention publique tandis que les pratiques économiques et sociales sont interterritoriales et dépassent les cadres territoriaux. Dans cette thèse, nous proposons une réflexion sur les enjeux de développement territorial en portant notre attention sur les jeux d'acteurs et les relations interterritoriales. Nous nous interrogeons sur les raisons de la relative absence de considération pour les enjeux interterritoriaux et les moyens pour inscrire l'analyse des faits interterritoriaux dans le cadre plus large de l'analyse des problématiques de développement économique territorial. Nous portons plus spécifiquement notre attention sur les questions de gouvernance territoriale. En nous appuyant sur un travail statistique et qualitatif aux échelles macrorégionales européennes (la Lorraine et la Grande Région) et infrarégionales (Saintes, Saint-Jean-d'Angély et la région Nouvelle-Aquitaine), nous démontrons que les interdépendances entre les territoires sont insuffisamment prises en compte dans les processus de développement territorial. Dans le prolongement de la notion de gouvernance territoriale, nous introduisons l'idée de la coopération territoriale comme une modalité organisationnelle visant à accompagner les pratiques socio-économiques interterritoriales et à valoriser les complémentarités entre les territoires. L'instauration de pratiques coopératives constitue une réponse aux interdépendances entre les territoires.

|< << 1 2 >> >| thèses par page

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales