Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Roberge Denis

Roberge Denis

La thèse soutenue par "Roberge Denis"

accès internet    accès intranet    confidentialité
1 ressource a été trouvée.
  • Signification et fonction des jeux dans le Pérou préhispanique et colonial    - Roberge Denis  -  17 décembre 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Notre thèse a pour ambition d'approfondir nos connaissances sur la civilisation inca et en propose une nouvelle approche fondée sur l'analyse du phénomène du jeu. Il s'agit notamment de saisir les fonctions économique et sociale des différents jeux pratiqués dans la société inca. L'étude vise donc à appréhender les jeux pour ce qu'ils apportent, non à l'individu, mais à la société. D'une façon générale, notre conviction est que les manifestations relevant du jeu, dans une société déterminée, ne peuvent être comprises qu'en se référant aux caractéristiques propres de cette société. Nous pensons qu'à travers une étude minutieuse des jeux en usage dans le Pérou préhispanique, nous pouvons aboutir à une meilleure compréhension des institutions de l'Empire Inca et, plus particulièrement, de ses structures administratives. Tel a été, pour l'essentiel, le point de départ de notre intérêt pour les jeux des Incas. La méthode suivie dans cette étude a consisté à inventorier les différentes formes de jeux qui existaient dans le Pérou préhispanique pour les analyser ensuite dans leur contexte socioculturel, l'objectif étant de dégager la signification de chacun d'eux et sa fonction dans la société inca. À cet égard, nous avons émis une hypothèse de travail dont notre thèse a précisément pour but d'éprouver la validité. Cette hypothèse postule que les jeux remplissaient dans l'Empire Inca une très importante fonction économique et sociale liée au processus de prise de décision, tant au niveau individuel que collectif. Les décisions qui relevaient ainsi du jeu étaient de nature très diverse mais tournaient systématiquement autour des notions de prélèvement, de partage et de redistribution des biens, des tâches, des responsabilités, des services, des tributs, etc. Dans toutes ces circonstances, le jeu était considéré comme un procédé approprié et incontestable de prise de décision. Il permettait de légitimer les échanges, non seulement entre les individus mais aussi entre les différents groupes ethniques qui composaient l'Empire. Dans cette dernière perspective, le jeu fonctionnait donc comme un outil culturel de communication interethnique. Étroitement lié à l'État, il en épousait les multiples dimensions – sociale, économique, politique et religieuse – dans toute leur complexité. En conclusion, les informations qui ont été recueillies témoignent que dans le Pérou préhispanique, les jeux étaient bien des inventions sociales. Ils étaient liés à la complexité des aspects sociaux, économiques, politiques et religieux de la culture inca et ils légitimaient le système de réciprocité, en vigueur aussi bien entre les individus qu'entre les différents groupes ethniques qui composaient l'Empire. Ces jeux ne doivent pas être considérés comme de simples divertissements. Ils jouaient un rôle essentiel dans les prises de décisions car la majorité d'entre eux remplissaient une fonction de répartition et/ou de divination dans la société inca dont l'économie était gérée, supervisée et organisée par le pouvoir central de Cuzco. Il est indiscutable que les Incas avaient besoin d'un procédé infaillible et incontestable pour prévenir les controverses et les conflits, un système qui permettait la gestion et l'attribution des fruits du partage, la redistribution des biens ainsi que le prélèvement des impôts. Les jeux de chance, comme la loterie par exemple, étaient susceptibles d'éviter pareil problème. Cette procédure permet la plus grande équité avec le moins de friction et d'animosité possible entre les individus et les groupes. Les jeux devenaient ainsi manifestement pour les Incas le moyen le plus simple de gérer leur immense territoire car le principe de prise de décision par le jeu peut être facilement appliqué à tous les niveaux de la structure sociale, économique, politique et religieuse. Le jeu devient alors le critère de la relation entre système et fonction par lequel les individus comprennent et acceptent l'ordre établi.

|< << 1 >> >|

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales