Vous êtes ici : Accueil > UFR, institut et école > UFR de sciences économiques et de gestion

UFR de sciences économiques et de gestion

Les thèses soutenues à l'"UFR de sciences économiques et de gestion"

Pour être informé de la mise en ligne des nouvelles thèses correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    confidentialité
14 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 1 à 10
Tri :   Date Auteur Titre thèses par page
  • Validité des modèles théoriques de l'entreprise liés à l'asymétrie d'information et financement des PME libanaises    - Nahas Virginie  -  30 juin 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les petites et moyennes entreprises sont des maillons essentiels de l'économie libanaise. Nous avons cherché à étudier l'environnement économique et financier de ces entités et plus particulièrement, leur mode de financement à travers l'analyse de leur attitude à l'égard de l'endettement. L'objectif de cette thèse est de mettre en perspective la pertinence de certaines théories financières modernes aux PME libanaises pour cerner le choix de financement de ces entreprises. A cet effet, nous avons axé notre recherche sur plusieurs théories qui relèvent de l'asymétrie d'information, soit : la théorie du financement hiérarchique associée à la théorie de l'agence, la théorie du signal et le rationnement de crédit, en nous appuyant sur un mécanisme hypothético-déductif dont le fondement épistémologique est positiviste. Notre étude se fonde sur une enquête qui a porté sur 72 entreprises libanaises de dimension petite ou moyenne, examinées durant la période 2012 à 2015. Dans l'ensemble, les résultats significatifs des régressions linéaires ont indiqué que les garanties conditionnent l'accès à l'endettement notamment bancaire, que les entreprises ayant un potentiel de croissance ont tendance à avoir un faible taux d'endettement et que les crédits interentreprises substituent l'endettement bancaire. Nous avons conclu notre travail en formulant des préconisations pour favoriser le développement et la pérennité des PME libanaises en leur assurant un meilleur accès aux fonds nécessaires à leur fonctionnement et à leur croissance.

  • La prise en compte des interdépendances dans les processus de développement des territoires : De la gouvernance à la coopération territoriale    - Nadaud Emmanuel  -  10 décembre 2019

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les interdépendances entre les territoires constituent un élément négligé dans l'analyse du développement économique des territoires infranationaux. Les stratégies de développement économique sont le plus souvent pensées à l'échelle des territoires d'intervention publique tandis que les pratiques économiques et sociales sont interterritoriales et dépassent les cadres territoriaux. Dans cette thèse, nous proposons une réflexion sur les enjeux de développement territorial en portant notre attention sur les jeux d'acteurs et les relations interterritoriales. Nous nous interrogeons sur les raisons de la relative absence de considération pour les enjeux interterritoriaux et les moyens pour inscrire l'analyse des faits interterritoriaux dans le cadre plus large de l'analyse des problématiques de développement économique territorial. Nous portons plus spécifiquement notre attention sur les questions de gouvernance territoriale. En nous appuyant sur un travail statistique et qualitatif aux échelles macrorégionales européennes (la Lorraine et la Grande Région) et infrarégionales (Saintes, Saint-Jean-d'Angély et la région Nouvelle-Aquitaine), nous démontrons que les interdépendances entre les territoires sont insuffisamment prises en compte dans les processus de développement territorial. Dans le prolongement de la notion de gouvernance territoriale, nous introduisons l'idée de la coopération territoriale comme une modalité organisationnelle visant à accompagner les pratiques socio-économiques interterritoriales et à valoriser les complémentarités entre les territoires. L'instauration de pratiques coopératives constitue une réponse aux interdépendances entre les territoires.

  • De la concertation à la co-construction, analyse des dispositifs de conception des politiques régionales d’économie sociale et solidaire    - Colomes Jérémie  -  16 octobre 2019

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le cumul des Lois ESS (2014) et NOTRe (2015) a considérablement affecté le mécanisme de production des politiques publiques en matière d’économie sociale et solidaire (ESS). En créant une conférence régionale de l’ESS biennale potentiellement coconstruite, le législateur a mis en place un espace d’expression autour de la conception des politiques publiques du secteur. En contraignant à la prise en compte des conclusions de cet événement dans la conception de la partie « ESS » du schéma régional de développement de l’économie, d’innovation et d’internationalisation (SRDE2I), il conçoit une intéressante articulation entre les deux textes. Les enjeux d’une co-construction – c’est-à-dire d’une construction commune, plurielle – des politiques publiques sont nombreux. Pour le législateur, il s’agit indéniablement de répondre à une désimplication des citoyens du politique. La problématique retenue par notre propos s’appuie sur cette approche, en recherchant si la co-construction peut permettre de réimpliquer le citoyen dans la gestion des affaires publiques. Les collectivités locales ont-elles effectivement répondu à l’incitation du législateur en coconstruisant leur conférence ? Le secteur de l’ESS s’est-il mobilisé ? Qu’entend le législateur par co-construction ? Quelle a été l’interprétation des Régions ? Pour quel résultat ?

  • Commerce international et investissements directs étrangers : complémentarité ou substituabilité ?    - Tayara Saeed  -  29 janvier 2016

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Ce travail étudie, théoriquement et empiriquement, l'interaction entre le commerce international et l'investissement direct étranger (IDE), interaction qui a été un des principaux canaux de la mondialisation économique et de l'essor des chaînes de valeur mondiales dans la segmentation des activités de production. Les modèles théoriques montrent que le commerce international et les IDE peuvent se développer dans une relation de substituabilité ou de complémentarité. La nature de cette relation peut être la conséquence de facteurs exogènes, déterminants de la spécialisation des pays, ou le résultat de la stratégie endogène des firmes dans l'organisation de leurs activités à l'international. La validation empirique s'appuie sur une adaptation du modèle de gravité, en appliquant les techniques économétrique sur données de panel sur des données bilatérales pour la France au cours de la période de 1993 à 2012. Les estimations mettent en évidence une relation de complémentarité entre le commerce et l'IDE au niveau le plus agrégé. Cependant, une analyse comparative à un niveau plus désagrégé permet de trouver des indices de substituabilité et de complémentarité selon les groupes de pays partenaires.

  • Mésalignements du taux de change et croissance économique en Afrique subsaharienne    - Owoundi Ferdinand  -  07 décembre 2015

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Face au succès des économies d'Asie du sud-est, favorisé par une stratégie de croissance tirée par les exportations, une importante littérature s'est développée autour de la question de l'incidence des mésalignements du taux de change sur la croissance économique. Notre travail apporte un éclairage complémentaire sur ce sujet, en focalisant sur le cas particulier des économies d'Afrique Subsaharienne dont l'évolution globale de la croissance semble connaitre un regain depuis le début du 21ème siècle. Dans cette perspective, nous nous intéressons, dans un premier temps, à la question de la détermination du taux de change d'équilibre, puisque ce dernier sert de référence dans l'évaluation des mésalignements. Cette étape nous permet d'aborder la question de l'apport du régime de change dans la limitation des mésalignements. Il apparaît alors que l'apport du régime de change en termes de limitation des mésalignements est ambigu. À l'issue de cette analyse, nous envisageons, dans un second temps, l'évaluation proprement dite de l'influence des mésalignements sur la croissance de 16 pays d'Afrique Subsaharienne. Au terme de cette recherche, les résultats obtenus montrent que la surévaluation agit négativement sur la croissance économique. Pour autant, la sous-évaluation n'exerce pas d'effet favorable, quel que soit le cadre institutionnel retenu. De ce fait, il semble que la solution de sortie de l'union monétaire pour les pays de la Zone Franc ne peut pas être justifiée par l'espoir de retrouver une marge de manœuvre supplémentaire à travers la manipulation du change.

  • Trajectoires géographiques des chercheurs et collaborations scientifiques : contributions empiriques et méthodologiques.    - Bernela Bastien  -  30 septembre 2015

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Ce travail s'intéresse à la mobilité géographique des chercheurs, à ses déterminants, et à ses impacts sur les processus collaboratifs. A partir de données françaises, quantitatives et qualitatives, nous montrons que cette mobilité est relativement faible et qu'elle s'explique par des déterminants structurels et individuels finalement assez classiques. L'analyse de carrières de chimistes et de mathématiciens, ensuite, relativise fortement l'impact des trajectoires géographiques sur les collaborations scientifiques engagées. L'importance accordée à la localisation permanente des chercheurs comme déterminant de la formation de collaborations occulte le jeu des mobilités temporaires et des réseaux sociaux.

  • Étude micro-écononométrique de l'impact du travail salarié étudiant sur la réussite à l'université    - Body Kady Marie-Danielle  -  28 novembre 2014

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L'emploi salarié hors cursus durant l'année universitaire peut-il affecter les résultats universitaires ? A partir des données tirées d'enquêtes nationales (les enquêtes « Conditions de Vie » de l'Observatoire national de la Vie Etudiante (OVE) et Panel 1995 du Ministère de l'Education National), cette thèse a pour ambition d'analyser à l'échelle de la France, le travail salarié des étudiants sous toutes ses formes et de relever les différents impacts qu'il pourrait avoir sur la réussite universitaire. Il ressort de l'analyse que le travail salarié a une influence négative et significative sur les résultats académiques. Cependant, ce n'est pas le travail en lui-même qui porte préjudice aux étudiants mais plutôt tout un ensemble de caractéristiques propres à l'emploi telles que l'intensité du temps accordée à l'emploi et le secteur d'embauche. De plus, il semblerait que ce soient les meilleurs étudiants qui font le choix de travailler pendant les études tandis que les étudiants non-salariés n'auraient pas intérêt à cumuler emploi et études. En somme, l'exercice d'une activité professionnelle pendant les études peut constituer une première expérience professionnelle utile, à condition qu'elle n'empiète pas trop sur le temps d'études et qu'elle soit liée aux études. Une politique publique qui inciterait les étudiants à ne pas travailler au-delà du temps partiel pourrait leur être favorable. Enfin, l'étude particulière des étudiants de première année de Licence nous montre que la majorité des étudiants-travailleurs inscrits en L1 et ayant abandonné leur année universitaire ne travaillait pas de manière intensive. L'activité professionnelle hors cursus n'est donc pas le seul élément qui peut justifier du taux d'échec alarmant des L1.

  • La dimension politique de la coordination environnementale à l'échelle locale : une analyse économique    - Boschet Christophe  -  09 octobre 2013

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Cette thèse s'inscrit dans une perspective d'économie politique pour aborder les contraintes institutionnelles engendrées par la mise en œuvre des réglementations environnementales à l'échelle locale. La pertinence des dispositifs institutionnels environnementaux (DIE) comme solution coopérative à la fragmentation de la structure politico-administrative française focalise l'analyse. La thèse développe deux types de travaux. Les propositions du fédéralisme environnemental, sur la supériorité de la centralisation des compétences de gestion en présence d'un enjeu environnemental avec effets de débordement, sont évaluées à l'aune des réalités politiques locales. Une analyse économétrique des votes des élus locaux pour le cas du SAGE « Estuaire de la Gironde » permet d'apprécier la coïncidence entre le plan de gestion du bassin versant et les enjeux économiques auxquels les élus sont confrontés, via les groupes d'intérêts. La portée incitative des DIE est ensuite abordée. La théorie des coûts de transactions permet de les considérer comme des contrats relationnels basés sur la spécificité des acteurs et leur positionnement les uns vis-à-vis des autres. La reconstruction du réseau des acteurs qui portent les enjeux environnementaux de l'estuaire de la Gironde montre l'importance des acteurs publics locaux. L'analyse statistique de la formation des liens de collaboration intègre cette particularité en se concentrant sur la relation élu-technicien. La thèse montre que les dimensions politique, administrative et économique des interactions entre les acteurs altèrent l'utilité et la portée des DIE pour la coordination autour de la gestion environnementale à l'échelle locale.

  • L'accès au logement social et à la propriété : une analyse économétrique sur données françaises    - Hadj Djelloul Mohammed  -  13 novembre 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La thèse, en économie appliquée, s'intéresse à l'accès au logement en France. Deux types d'accès ont été considérés : l'obtention d'un logement social et la décision de devenir propriétaire. Concernant le logement social l'objectif est de déterminer les variables qui ont une influence sur la durée d'accès à ces logements. Il apparaît que cette durée est significativement plus longue pour les ménages ayant des revenus faibles, pour ceux connaissant des situations précaires sur le marché du travail (emploi sur contrat à durée déterminée par exemple) ou encore pour les ménages d'origine étrangère et les parents isolés. Les bailleurs sociaux semblent prudents et favoriseraient l'attribution des logements sociaux aux ménages les plus solvables. Concernant l'accession à la propriété, il apparaît que la probabilité d'accès augmente avec le niveau permanent, l'âge du chef de ménage, la situation professionnelle (occupé un emploi) et la situation maritale (préférence pour les coupes mariés). Cette probabilité décroit pour les ménages souhaitant résider dans la région parisienne et pour ceux dont le chef de ménage est d'origine immigrée. Des méthodes de décomposition permettent de montrer que la différence de probabilité d'accès à la propriété entre les natifs et les immigrés est expliquée par les caractéristiques des ménages à près de 90 pour cent.

  • Croissance de long terme et épidémie dans une économie en développement : trois essais de modélisation    - Yaly Amy  -  05 octobre 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Compte tenu de la durée et de l'ampleur d'une épidémie, les retombées économiques négatives sont très importantes tant sur le plan microéconomique que macroéconomique. Les effets d'une épidémie à l'échelle individuelle et familiale finissent par se répercuter sur l'état de l'économie d'un pays. Il ressort en particulier que le comportement préventif des agents est un aspect important dans l'évolution de l'épidémie (Momota et al (2005), WHO). Face à l'épidémie, les gouvernements des pays en voie de développement se mobilisent de plus en plus en adoptant des interventions sanitaires de grande ampleur, afin de protéger les générations futures et de garantir une croissance économique stable. Du point de vue de la théorie économique, la prise en compte d'épidémie comme le sida sur la croissance et la politique économique peut être modélisée à partir d'un modèle à générations d'agents à la Allais-Diamond (cf. Chakraborty (2006), (2004), Momota et al (2005)). L'objectif de ce document est de fournir une analyse de l'impact de l'investissement dans la santé-politiques sur le développement économique. Pour ce faire, il est essentiel de garder à l'esprit le fait que la croissance économique à long terme se caractérise par l'interaction entre les aspects physiques de la dynamique de la capitale et le niveau de la maladie dans un pays en voie de développement qui ne dispose pas d'un marché financier. Notre but est d'étudier l'impact de l'épidémie sur l'équilibre économique de long terme et d'identifier les variables et paramètres clés dans la dynamique de l'épidémie sur l'équilibre économique de long terme.

|< << 1 2 >> >| thèses par page

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales