Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de thèse > Rakoto Ramiarantsoa Hervé > Rakoto-Ramiarantsoa Hervé

Rakoto-Ramiarantsoa Hervé

Les thèses encadrées par "Rakoto-Ramiarantsoa Hervé"

Pour être informé de la mise en ligne des nouvelles thèses correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    confidentialité
3 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 1 à 3
Tri :   Date Auteur Titre thèses par page
  • Les aires protégées et le développement durable au Gabon : entre sollicitations internationales et réalités locales. Le cas du parc national de Loango    - Moussavou Chiberth Aulaire  -  10 décembre 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La conservation de la nature est de nos jours une préoccupation planétaire. Pour la concrétiser, la création d'aires protégées est encouragée depuis le sommet de la Terre de Rio de 1992, surtout dans les pays des bassins forestiers. Avec Rio, le développement durable devient fondamental. Afin d'apporter sa contribution pour cette cause internationale, et par la même occasion diversifier son économie, le Gabon, pays du bassin forestier du Congo, crée treize parcs nationaux en 2002. À travers ces aires protégées, c'est 11 % de son territoire qu'il consacre à la conservation de la biodiversité. Notre étude est une analyse de de la conservation de la nature, précisément à travers le parc national de Loango, dans un pays qui fonde son développement économique sur l'exploitation des ressources naturelles. Elle aborde l'application de la gestion participative entre des acteurs qui ne perçoivent pas la ressource naturelle de la même façon. Elle examine l'impact social, économique et culturel d'un objet géré selon des normes internationales avec peu de considération des réalités locales. Nous soulignons aussi la difficulté du Gabon à choisir entre développement économique national et conservation. Cette difficulté est souvent engendrée par la demande internationale. L'étude soulève également la question de l'acceptabilité sociale, manifestée par des conflits entre acteurs.

  • Décentralisation et développement : la reconstruction du développement local : cas de la commune rurale de Guidimouni (Niger)    - Ado Salifou Arifa Moussa  -  06 septembre 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Peut-on parler de décentralisation sans faire le rapprochement avec les questions de développement ? Au Sud comme au Nord, les opinions s'accordent sur le choix des mesures de décentralisations, dans la mise en œuvre des stratégies participatives de développement. S'inscrivant dans une réflexion sur la « bonne gouvernance », la décentralisation prône un nouveau type de développement, mettant en évidence la relation entre gouvernance et gestion des ressources locales d'une société. L'implication des entités territoriales de base aux prises de décisions participe à la (re)construction du développement local. La décentralisation peut-elle servir la dynamique de développement au niveau local ? En dépit des espoirs suscités par la décentralisation, des insuffisances dans sa mise en œuvre sont susceptibles d'influer sur les objectifs de développement. L'exemple de la commune rurale de Guidimouni évoque une situation où la décentralisation piétine encore, du fait notamment du manque d'implication des acteurs locaux, mais aussi de l'absence d'un espace public propice à l'harmonisation des initiatives de développement. Décentralisation et développement sont deux processus complexe, intégrant de multiples variables (économiques, sociales, politiques, culturelles, spatiales, etc.). L'articulation avec le contexte local dans lequel ils sont censés intervenir, révèle les limites des politiques publiques, particulièrement en milieu rural

  • "Ma part de nuage" : climat et société en Imerina centre-oriental (Madagascar)    - Peyrusaubes Daniel  -  06 janvier 2006

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La relation entre l'homme et le climat est une histoire très ancienne. Dans le temps et dans l'espace, les sociétés doivent composer avec les faits atmosphériques. Le contexte de changement climatique, avéré ou pas, donne une nouvelle impulsion à cette thématique. Il donne, en particulier, l'occasion d'interroger un champ de recherche plutôt confidentiel en géoclimatologie, celui de la perception et du vécu du climat par les populations. Ce travail explore cette orientation de recherche sur les Hautes Terres de Madagascar, en pays merina. Il s'agit, dans un premier temps, de définir une saisonnalité climatique à partir de l'analyse diachronique de paramètres météorologiques (températures, précipitations, vents, humidité, index de Showalter, eau précipitable). L'approche est bidimensionnelle, puisqu'elle compile une étude de surface mais aussi d'altitude, grâce à des données de radiosondages. L'examen de types de temps caractéristiques des lieux établit une transition avec le second moment de cette recherche. L'accent est porté sur les rapports qu'entretiennent les communautés rurales du secteur d'études avec le temps qu'il fait. Sur la base d'entretiens réalisés in situ, tout un corpus relevant de fines connaissance individuelles et collectives, de pragmatisme paysan face aux vicissitudes météoroclimatiques, de pratiques culturelles originales, est donné à la lecture. La confrontation entre savoirs savants et savoirs vernaculaires donne des résultats intéressants, dans la mesure où les seconds viennent parfois compléter avec pertinence les lacunes des premiers. De la culture des champs (de riz) à une culture météoroclimatique, telle est la dimension finale donnée à ce travail.

|< << 1 >> >| thèses par page

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales