Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de thèse > Meyer Veronique > Meyer Véronique

Meyer Véronique

Les thèses encadrées par "Meyer Véronique"

Pour être informé de la mise en ligne des nouvelles thèses correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    confidentialité
2 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 1 à 2
Tri :   Date Auteur Titre thèses par page
  • Les conditions de la production artistique sous le directorat du marquis de Marigny, 1751-1773    - Gensollen Isabelle  -  13 décembre 2019

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Dans la deuxième partie du règne de Louis XV, entre 1751 et 1773, Abel-François Poisson, frère de Mme de Pompadour, plus connu sous le nom de marquis de Marigny, est directeur général des Bâtiments du roi. Cette administration curiale est chargée de la construction, de l'entretien et de la décoration des résidences royales. Pour assurer le volet artistique de sa mission, le directeur général a la responsabilité de la commande de peinture et de sculpture, assure le gouvernement des manufactures lissières des Gobelins et de la Savonnerie, exerce la tutelle des Académies de peinture, sculpture et architecture, de leurs structures d'enseignement, et doit gérer les collections royales de peintures, figures sculptées et dessins. Cette étude, dont le fondement est l'analyse des fonds d'archives administratives, se propose de définir et d'analyser la place, le rôle et l'action du marquis de Marigny dans chacun de ces domaines pour la mise en oeuvre de la production artistique royale. Il s'agit d'en voir les modalités, les changements apportés, les résultats mais aussi les difficultés et les échecs. La finalité de cette recherche est d'apporter un nouvel éclairage sur ce directorat, lequel est fortement impacté par les difficultés financières de la monarchie et qui se déroule alors qu'un changement stylistique important dans l'histoire de l'art voit le jour, caractérisé par un rejet de l'ornementation rocaille et un renouveau du goût antiquisant.

  • Grégoire Huret (1606-1670). Itinéraire d'un graveur en rhétorique    - Laz Lauren  -  23 octobre 2015

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Comment l'œuvre de Grégoire Huret a-t-il contribué au renouveau de l'Eglise catholique ? Né à Lyon en 1606 et mort à Paris, fort du statut d'académicien, en 1670, l'œuvre du buriniste présente une couleur religieuse singulière dans le paysage de la gravure de son temps, plus développée que celle de ses contemporains. Illustrations d'ouvrages, portraits, placards de thèse, scènes allégoriques peut être reliés, de près ou de loin, au monde catholique. A partir de la reconstitution de sa vie et de son œuvre, artistique et théorique, l'itinéraire de Grégoire Huret met en lumière les ressorts rhétoriques que son art partage avec les prédicateurs, selon les dispositions, fondées sur l'héritage des théoriciens antiques de la rhétorique, recommandées à la suite du Concile de Trente. Cet essai chronologique et son catalogue raisonné thématique interrogent l'espace d'expression d'un sentiment religieux qu'un laïc se réserve.

|< << 1 >> >| thèses par page

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous :


    ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...
 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales