Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de thèse > Ma Mung Emmanuel

Ma Mung Emmanuel

Les thèses encadrées par "Ma Mung Emmanuel"

Pour être informé de la mise en ligne des nouvelles thèses correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    confidentialité
5 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 1 à 5
Tri :   Date Auteur Titre thèses par page
  • Parcours des migrants et mutations sociospatiales à Athènes : le cas des commerçants chinois à Metaxourgio    - Polyzos Iris  -  24 juin 2014

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La relation entre immigrations et espace urbain connaît actuellement de profondes recompositions dans le contexte athénien. Des nouvelles territorialités voient le jour, induites surtout par des vagues migratoires récemment arrivées. Le but de cette thèse est d'étudier comment l'immigration chinoise, tout en faisant partie de ces vagues migratoires, se différencie et trace des parcours économiques et sociospatiaux autres. Le principal quartier d'installation des ces migrants, situé dans la partie ouest du centre d'Athènes, est au coeur de notre recherche. La question centrale de notre thèse est, d'une part, d'identifier les caractéristiques du tissu social et urbain qui ont permit ce regroupement et, d'autre part, de voir quelles mutations découlent de la présence chinoise dans le quartier. La méthodologie adoptée fait appel à quatre outils principaux : entretiens semi-directifs avec des commerçants et habitants chinois et non chinois, enquête par questionnaire sur deux immeubles du terrain d'étude, relevés et observations du quartier en question, enfin, recueil et traitement des données encore non publiées. Ce travail a suggéré qu'un « quartier chinois », tourné sur l'activité du commerce de gros, est en effet apparu. À côté de sa forte dimension économique, il s'agit d'un lieu de référence pour la population étudiée. Nous montrerons que ce regroupement ethnique coexiste avec d'autres dynamiques qui se manifestent dans le même espace. Les migrants chinois contribuent aux réhabilitations atypiques que connaît leur quartier d'installation, tandis que leur contribution procède de l'imbrication de l'échelle globale et de l'échelle locale. Faisant partie de la diaspora chinoise, ils mobilisent des réseaux transnationaux dans le processus de leur installation. En même temps, le quartier d'installation se transforme aussi pour devenir un nouveau pôle au sein de la toile migratoire chinoise. Finalement, cette étude a montré la nécessité de changer de regard sur la présence des migrants dans l'espace urbain. Contrairement au discours qui associe les migrants au déclin urbain, nous mettons l'accent sur l'aspect positif de leur rôle en tant qu'acteurs du changement urbain.

  • Lire le lieu pour dire la ville : Florentin : une mise en perspective d'un quartier de Tel-Aviv dans la mondialisation (2005-2009)    - Rozenholc Caroline  -  21 mai 2010

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Ce travail de thèse renouvelle l'exploration du sens du lieu dans le contexte urbain contemporain. Problématique centrale de la discipline géographique mais particulièrement revisitée depuis le constat des transformations qu'opère la mondialisation dans nos sociétés, le lieu ressort de cette étude comme un élément significatif dans la définition d'identités collectives et individuelles développées dans un contexte national largement fondé par les mouvements migratoires. L'équation identité-espace-mobilité est traitée par l'observation du quartier de Florentin, au sud de l'agglomération de Tel Aviv. Ancien quartier juif de Jaffa et premier espace commercial de la ville, Florentin se distingue du reste de la ville par son tissu social et son ambiance particulière mais également par une morphologie spécifique. Quartier intermédiaire entre Tel Aviv et Jaffa, longtemps abandonné des services publics, le quartier est réinvesti, dans les années 1990, par la jeunesse bohème de la Tel Aviv cosmopolite et par les travailleurs immigrés (européens, asiatiques et africains) ; l'une et l'autre populations y trouvant un espace d'hospitalité réciproque. Aujourd'hui, c'est une toute autre frange de la population qui investit le quartier et trouve à Florentin un quotidien exotique et authentique où rejouer, avec une certaine nostalgie, les transformations rapides de la société israélienne. Les particularités du quartier de Florentin, dont ce travail décline différentes facettes, nous informent en réalité sur les dynamiques à l'œuvre dans cet ensemble particulièrement complexe et stratifié que forme la société israélienne et permettent également de relire l'histoire de Tel Aviv

  • "Back to Bangalore" : étude géographique de la migration de retour des indiens très qualifiés à Bangalore (Inde)    - Varrel Aurélie  -  05 décembre 2008

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le tryptique ville - mondialisation - migration est mis en perspective dans la thèse à partir d'un poste d'observation situé au Sud : la ville de Bangalore, la cinquième ville de l'Inde par la population, largement présentée comme la " Silicon Valley indienne ". L'objet d'analyse est le phénomène de migration de retour de migrants indiens très qualifiés, salariés du secteur des hautes et des nouvelles technologies, revenant majoritairement des Etats-Unis à Bangalore. La recherche articule géographie des migrations et géographie urbaine dans une démarche compréhensive qui permet d'appréhender les pratiques de l'espace et les significations qui leur sont attachées, ainsi que les échelles collective et individuelle du fait migratoire. Elle interroge ainsi une notion et une catégorie importantes de la géographie des migrations : la migration de retour et les migrants très qualifiés. La thèse montre que le retour s'insère dans les évolutions de la dynamique technopolitaine qui caractérise Bangalore. Elle souligne la pertinence de la notion de migration de retour comme catégorie analytique du projet migratoire des acteurs, comme processus et comme moment de trajectoires migratoires de plus en plus transnationales. Par ailleurs le rôle joué par les migrants dans la fabrique métropolitaine et technopolitaine est mis en évidence par l'étude de leurs pratiques résidentielles, en particulier pour le développement d'un urbanisme d'enclave. Cultivant l'entre-deux, les migrants de retour renforcent le rôle de Bangalore en tant que pôle du champ migratoire indien.

  • Le jeu des frontières dans l'accès au statut de réfugié : une géographie des politiques européennes d'asile et d'immigration    - Clochard Olivier  -  08 juin 2007

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La question de l'accès au statut de réfugié dans un pays européen est de plus en plus liée à celle des contrôles migratoires. Les politiques d'asile et d'immigration mises en place par les États européens - sur leur territoire, à leurs frontières et dans les pays voisins - ont conduit à un infléchissement de la protection et des garanties accordées aux demandeurs d'asiles. La répartition spatiale des dispositifs de contrôles (visas, agents de liaison, sanctions vis à vis des transporteurs, camps fermés et/ou ouverts pour étrangers. . . Etc. ) engendrent l'apparition d'une véritable frontière migratoire européenne, et une diminution importante du nombre de demandes d'asile. Les lieux de mise à l'écart occupent une place singulière dans cette géographie des politiques visant à mieux maîtriser les flux migratoires ; ils sont un des éléments qui soulignent la difficulté croissante des parcours des demandeurs d'asile. L'étude de cette géodynamique migratoire est un outil d'analyse pertinent qui permet de comprendre les reconfigurations géopolitiques des frontières de l'Union européenne, et l'évolution du système migratoire européen actuel.

  • Aller et venir pour survivre ou s'enrichir : circulations du travail, logiques migratoires et construction du monde des Népalais en Inde    - Bruslé Tristan  -  20 juin 2006

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Au Népal, la mobilité participe du fonctionnement des systèmes ruraux. Chaque année des centaines de milliers d'hommes partent de l'Ouest du pays en direction de l'Inde. La migration de travail ne permet à la majorité des hommes qu'une reproduction simple de leurs exploitations agricoles. Une minorité d'entre eux parvient à s'enrichir. Aux yeux des Népalais, la valeur des lieux indiens est déterminée par le type de travail qu'ils y trouvent et par l'absence de dignité et le sentiment d'exploitation qu'ils y ressentent. À force d'aller et venir, ils élaborent une hiérarchie des lieux fréquentés ou simplement connus, qui peut influencer en retour leur itinéraire migratoire. Ils construisent des territoires migratoires, dont les formes sont variables en fonction de leur projet. Mais de l'appropriation à l'identification, le pas n'est pas toujours franchi. La territorialisation de l'espace étranger n'est pas le gage d'une nouvelle strate identitaire. La passage d'une identité de paysan à une identité de travailleur n'est effectué que par un nombre restreint de migrants

|< << 1 >> >| thèses par page

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales