Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de thèse > Dubor Françoise

Dubor Françoise

Les thèses encadrées par "Dubor Françoise"

Pour être informé de la mise en ligne des nouvelles thèses correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    confidentialité
1 ressource a été trouvée.
  • Le collectif d'acteurs dans le théâtre contemporain au tournant des XXe et XXIe siècles : la redéfinition socio-économique d'une profession face au pari de nouvelles esthétiques dramatiques    - Salardaine Françoise  -  26 octobre 2017

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    A travers l'étude de douze collectifs d'acteurs – tg STAN, Théâtre des Lucioles, MxM, Rimini Protokoll, DRAO, d'ores et déjà/Le Singe, Les Possédés, L'Avantage du doute, Les Chiens de Navarre, Le Collectif In Vitro, Le Raoul Collectif, Le Collectif OS'O –, cette thèse se donne comme objet de différencier la notion de « collectif » de celle de « troupe », « compagnie » ou d'autres désignations communément employées dans la sphère théâtrale. Bien qu'évoluant dans un secteur en tension soumis à l'économie de marché, le collectif d'acteurs apparaît comme une configuration viable et attractive pour les jeunes artistes au sortir des formations (conservatoires, cours et universités), la plupart de ces groupes sachant tirer parti d'internet pour gérer leur communication, informant le public de leurs tournées et de leurs projets, et de l'écho qu'ils ont dans la presse. Nous montrons comment la notion de permanence, constitutive du collectif d'acteurs, l'autorise à reprendre des spectacles en même temps qu'il en crée de nouveaux ; par ailleurs, fonctionner en collectif induit intrinsèquement le refus de hiérarchiser les tâches et l'égalité des membres au sein du groupe, deux engagements qui, de manière réflexive, interrogent le geste théâtral et, pour certains groupes, fondent les thématiques de leurs créations. En outre, si l'on constate la disparition de certains repères et règles de théâtre, et la complexification des matériaux et systèmes scéniques, augmentant les hypothèses d'interprétation, l'essentiel apparaît généralement préservé en particulier la présence du récit. Celle-ci est une constante dans les esthétiques portées par les collectifs d'acteurs du corpus, soit dans une forme texto-centrée, hybride ou performative. Ainsi le spectateur se sent rarement démuni à la réception de ces créations qui semblent relever du néo-dramatique.

|< << 1 >> >|

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales