Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de thèse > Bertin Yves

Bertin Yves

Les thèses encadrées par "Bertin Yves"

Pour être informé de la mise en ligne des nouvelles thèses correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    confidentialité
4 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 1 à 4
Tri :   Date Auteur Titre thèses par page
  • Contribution à l'étude des transferts thermiques au sein des caloducs rainurés : identification de la position du front d'assèchement    - Lataoui Zied  -  22 décembre 2008

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les caloducs sont des hyper-transmetteurs de chaleur passifs et performants, souvent utilisés dans les applications industrielles (électronique, télécommunication, aérospatial,...), notamment pour le contrôle et la régulation thermiques. En particulier, les caloducs font partie des solutions pratiques pour la dissipation et la répartition des flux de chaleur au niveau des panneaux des satellites de télécommunication. La caractérisation du fonctionnement d'un caloduc est typiquement réalisée en procédant à quelques mesures de température en paroi externe, selon un protocole de test industriel, afin de valider ses performances. Cependant, cette approche ne permet pas d'étudier avec précision le comportement thermique du caloduc. Nous avons donc exploité un banc d'essais, en améliorant fortement la métrologie, pour qualifier finement le fonctionnement d'un caloduc cylindrique à rainures axiales. Dans cette étude, les profils de température obtenus en régime permanent montrent que dans la zone évaporateur des gradients thermiques importants peuvent être atteints, en particulier lorsque le caloduc se rapproche de sa limite de fonctionnement (flux maximum transférable). Ces observations représentent les conséquences directes de l'assèchement progressif susceptible de se manifester à fortes densités de flux de chaleur imposées. En absence de modèles fiables et de possibilités de mesure ou d'observation directes, une analyse basée sur une approche numérique inverse est alors proposée. Il s'agit d'estimer les positions du front d'assèchement dans chaque rainure de l'évaporateur à partir des mesures de température en paroi. En exploitant les mesures expérimentales, les résultats de l'inversion montrent comment la zone asséchée se développe en zone évaporateur et comment elle s'accroît avec l'augmentation de la charge thermique. Ainsi, l'échauffement de la paroi du caloduc est susceptible d'être expliqué par l'incapacité des rainures à alimenter la zone chauffée en liquide (atteinte de la limite capillaire). Le recul du liquide vers la zone adiabatique est aussi observé avec l'augmentation de l'inclinaison. Cet effet confirme l'importance du pompage capillaire dans le fonctionnement du caloduc.

  • Visualisation et analyse du comportement hydrodynamique et thermique de l'écoulement du fluide dans un caloduc rainuré    - Jacolot Ronan  -  05 mai 2008

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le caloduc est un dispositif de transport à haute performance dont le principe de fonctionnement repose sur le transfert thermique par changement de phase d'un fluide. Son utilisation est devenue courante sur les satellites de télécommunication afin d'en assurer le contrôle thermique. La majorité d'entre eux se compose d'une structure capillaire interne réalisée par des rainures axiales. La modélisation thermique et hydraulique des caloducs rainurés pour application spatiale nécessite une connaissance accrue du comportement des écoulements dans les rainures. Ainsi, même si l'écoulement est normalement laminaire, une surface libre gouvernée par les forces de capillarité rend difficile la détermination du coefficient de frottement au sein de la rainure. Un banc expérimental permettant la visualisation de l'interface liquide-vapeur au sein de différents profilés de caloduc a donc été développé. Cette expérience, associée à un programme de traitement d'images permet de déterminer la hauteur de liquide et du rayon de courbure du ménisque. La comparaison des résultats obtenus en écoulement laminaire isotherme, avec des simulations numériques ont permis de mieux appréhender l'influence de la tension de surface sur l'écoulement liquide. Dans un second temps, des développements conséquents du banc ont permis de l'aménager pour assurer des visualisations des interfaces liquide-vapeur en conditions thermiques. Les premières exploitations ont révélés des éléments intéressants de caractérisation du comportement du fluide dans la zone évaporateur du caloduc.

  • Contribution à l'analyse du comportement de caloducs oscillants à finalité spatiale par voies expérimentale et numérique    - Bensalem Ahlem  -  28 avril 2008

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les systèmes spatiaux (satellite, sonde, ...) intègrent de plus en plus d'équipements dissipatifs d'énergie.Cette complexité, couplée à des contraintes imposées en terme de réduction des volumes et des masses embarqués à bord de ces engins engendre un besoin croissant de solutions de contrôle thermique précises, fiables et autonomes. Dans ce contexte contraignant, les systèmes diphasiques de type caloduc et boucles fluides à pompage capillaire semblent incontournables en raison des capacités de transport de chaleur importantes qu'ils peuvent procurer et également grâce à leur fonctionnement passif et fiable. Le travail présenté dans ce mémoire est consacré à la caractérisation du fonctionnement thermique d'un nouveau système de transport de chaleur diphasique passif : le caloduc oscillant. L'étude expérimentale menée a permis de caractériser les performances de deux prototypes de caloducs oscillants développés différant par la nature du fluide employé (eau et acétone) et par le diamètre du tube où circulent liquide et vapeur. Les effets induits par plusieurs paramètres complémentaires influents tels que le taux de remplissage, la puissance thermique ou l'angle d'inclinaison, ... sur le fonctionnement de ces deux dispositifs ont également été explorés. Les différentes campagnes d'essais ont révélé un fort potentiel de transfert de chaleur et un comportement beaucoup moins sensible aux forces de gravité qu'un caloduc conventionnel à pompage capillaire. A cette approche expérimentale s'ajoute une réflexion théorique destinée à modéliser le comportement thermohydraulique d'un volume élémentaire de fluide composé d'une seule bulle de vapeur et d'un seul bouchon de liquide, comportement engendré uniquement sous l'effet de sollicitations thermiques. Ce modèle a conduit en particulier à la mise en évidence de conditions favorables à l'apparition et l'entretien des oscillations du front liquide-vapeur.

  • Etude théorique et expérimentale du refroidissement diphasique à pompage capillaire de convertisseurs de puissance à haute densité de flux de chaleur pour la traction ferroviaire    - Lossouarn David  -  15 janvier 2008

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L'électronique de puissance embarquée assure des fonctions indispensables à la traction électrique. La forte miniaturisation des semi-conducteurs utilisés se manifeste par des densités de flux dissipées en constante augmentation. D'autre part, la fiabilité des systèmes de refroidissement existants est encore perfectible et justifie l'utilisation d'un dispositif à pompage capillaire. Ce mémoire se consacre donc à la caractérisation d'un refroidissement diphasique à pompage capillaire innovant, adapté à de fortes densités de flux et offrant une fiabilité accrue.L'accent est mis sur les transferts de chaleur et de masse pour un fluide diphasique immergé en milieu poreux et soumis à de fortes densités de flux de chaleur. Cette étude expérimentale débouche sur une analyse des données collectées à l'aide d'un modèle nodal doublé de techniques inverses. Cela afin de remonter aux paramètres nécessaires pour associer la surchauffe créée à une densité de flux de chaleur et d'en analyser les variations en fonction des caractéristiques du milieu poreux. La méthode a permis de remonter à des concentrations de l'ordre de 100 W.cm-2 appliquées sur le milieu poreux.Dans un second temps, la présentation détaillée de la boucle diphasique, utilisant cette configuration d'écoulement, se focalise sur l'originalité de l'architecture utilisée par rapport aux boucles diphasiques usuelles. Des essais sont réalisés en balayant toute une variété de paramètres tels que la densité de flux de chaleur injectée à l'évaporateur ou les pertes de charge générées par la boucle. Les premiers développements apportés à un modèle comportemental permettent d'en analyser quelques régimes transitoires et stationnaires à même de transférer jusqu'à 5,5 kW par évaporateur.

|< << 1 >> >| thèses par page

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales