Vous êtes ici : Accueil > Sections CNU > 5404 - Endocrinologie, diabète et maladies métaboliques ; gynécologie médecine (2 options)

5404 - Endocrinologie, diabète et maladies métaboliques ; gynécologie médecine (2 options)

Les thèses se rapportant à la section CNU "5404 - Endocrinologie, diabète et maladies métaboliques ; gynécologie médecine (2 options)"

Pour être informé de la mise en ligne des nouvelles thèses correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    confidentialité
1 ressource a été trouvée.
  • Implication du récepteur ST2 de l'alarmine interleukin-33 dans le phénomène d'ischémie/reperfusion rénale : étude de l'influence d'un environnement hyperglycémique    - Sehnine Mohammed  -  15 décembre 2016

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La transplantation rénale (TR) est la stratégie thérapeutique de choix pour les insuffisances rénales terminales. L'utilisation de greffons de donneurs à critères étendus, tels les sujets diabétiques, est devenue une nécessité face à la pénurie de greffons, malgré le risque accru de dysfonction du greffon. L'ischémie/reperfusion (I/R) est une étape inhérente à la TR. Le diabète est un facteur de risque pour le développement de lésions rénales aiguës mais les mécanismes d'action mis en jeu restent à élucider. Il existe peu de données expérimentales sur les conséquences délétères du diabète sur les lésions d'I/R rénales. Nous avons fait l'hypothèse que l'IL-33, en tant qu'alarmine, joue un rôle clé au carrefour qui lie l'hyperglycémie à l'I/R. L'objectif de ce travail a été d'étudier l'effet de la délétion du récepteur ST2 de l'IL-33 sur les lésions d'I/R rénales dans un contexte hyperglycémique. Nous avons utilisé un modèle d'I/R rénale chez des souris transgéniques dépourvues du récepteur ST2. Le diabète type 1 a été induit par la streptozotocine. Nous avons démontré que la délétion du récepteur ST2 a un effet néphroprotecteur en situation euglycémique, suggérant un effet exacerbateur de l'IL-33 sur les lésions d'I/R rénales. Cette protection rénale a été perdue en condition hyperglycémique. L'ensemble de ces résultats suggère que l'IL-33, en tant qu'alarmine, a des effets différentiels en fonction de l'environnement hyperglycémique. Sur le plan clinique, compte tenu de l'impact néfaste du diabète sur le rein, nos résultats conduisent à proposer d'étudier la place d'IL-33 dans l’inflammation chronique associée au diabète et de ses conséquences sur la fonction rénale.

|< << 1 >> >|

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales