Vous êtes ici : Accueil > Sections CNU > 23 - Géographie physique, humaine, économique et régionale

23 - Géographie physique, humaine, économique et régionale

Les thèses se rapportant à la section CNU "23 - Géographie physique, humaine, économique et régionale"

Pour être informé de la mise en ligne des nouvelles thèses correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    confidentialité
19 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 1 à 10
Tri :   Date Auteur Titre thèses par page
  • Mobilités, dynamiques frontalières et intégration sous-régionale en zone CEMAC : le cas des commerçants de Kyé-Ossi    - Mongbet Abêt  -  07 mai 2019

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La libre circulation en zone CEMAC est un long processus en Afrique centrale qui date de cinq décennies. Les pays membres de cette organisation sont toujours en tractation et font face à d'interminables signatures et accords y afférents. Son manque d'effectivité empêche les citoyens tels les Camerounais de migrer dans la sous-région, en l'occurrence vers le Gabon et la Guinée Equatoriale, très réticents à l'ouverture de leurs frontières aux ressortissants de la CEMAC. Ceux-ci justifient leur posture par une situation socioéconomique qu'ils entendent préserver. Le contexte limitatif rend pertinent le développement de stratégies de mobilité pour les acteurs migrants concernés. Des politiques migratoires contraignantes amènent ainsi les migrants venant du Cameroun à concentrer leur présence à la frontière commune à ces trois pays : Kyé-Ossi. Au fil du temps, cette localité de halte prolongée des migrants a connu une expansion spatiale rythmée par une croissance démographique issue principalement de la migration intérieure ; ce phénomène soutenu par le commerce développe et anime la coopération transfrontalière dans cette partie du monde. Du processus d'intégration fortement ralenti, on assiste ainsi à une dynamique frontalière grâce à l'anthropisation des migrants et aux actions étatiques de territorialisation qui accroissent davantage les mouvements humains vers cette frontière. A partir de Kyé-Ossi vont se développer de nouvelles expériences de migration et de mobilité. Grace à la dynamique familiale et de réseaux créée autour de la frontière, Kyé-Ossi devient une nouvelle base pour des mobilités internationales variées : courtes et longues durées vers le Gabon ou la Guinée Equatoriale, réseau pour l'immigration, zone de transit de longue durée pour une immigration ultérieure, réseau de passage et de chaine d'acteurs marchands pour d'autres camerounais à l'intérieur de ces pays. Les trois frontières se retrouvent ainsi habitées par les camerounais, lieux de vie où on observe une différenciation dans leur expression de citoyenneté en tant que Camerounais et ressortissants de la sous-région CEMAC. La démarche adoptée pour mener cette recherche mobilise un corpus méthodologique s'appuyant sur un travail de terrain initié depuis 2014. Il intègre à la fois des observations directes en contexte d'immersion, des administrations de questionnaires et entretiens auprès de cibles diverses. S'y ajoute un travail d'exploitation de supports écrits tels que les documents scientifiques, administratifs et médiatiques, ainsi que des images satellitaires. Les matériaux obtenus permettent d'interroger et d'apprécier les liens mobilités – dynamique sociospatiale dans un cadre pluri-frontalier – intégration sous-régionale. Elle vérifie l'hypothèse d'ouverture des frontières aux mobilités internationales du fait de la continuité territoriale produite par la dynamique frontalière et mobilitaire.

  • La coopération décentralisée France-Bénin    - Djossou Mahouton Marius Elvis  -  02 octobre 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les limites des partenariats bilatéraux et multilatéraux menés par les gouvernements ainsi que la forte mobilisation des élus locaux ont permis à la coopération décentralisée de s'imposer à toutes les nations du monde par le biais de leurs collectivités territoriales. L'après deuxième guerre mondiale a été décisif pour la mise en place de ce nouveau rapport entre le Nord et le Sud. En effet, les anciens colonisateurs vont tenter de maintenir un cordon ombilical avec leurs anciens territoires en affichant la volonté de contribuer à leur développement et en réconciliant les peuples. C'est ainsi que les collectivités territoriales françaises ont mis en œuvre divers projets au profit de leurs homologues béninois et cela sous le sceau de la coopération décentralisée. Dans cette thèse, posons l'hypothèse que les acteurs locaux des deux territoires ne partagent pas les mêmes perceptions de cette coopération décentralisée. En quoi les perceptions et pratiques des acteurs de la coopération décentralisée entre la France et le Bénin se révèlent elle comme une relation basée sur l'aide ou sur la collaboration ? Les entretiens réalisés auprès des acteurs locaux en France et au Bénin montrent que leurs perceptions influencent directement la place de la coopération décentralisée dans les collectivités territoriales. En France comme au Bénin, tandis que les élus et cadres membres des dispositifs de pilotage des coopérations décentralisées perçoivent la coopération décentralisée comme une relation axée sur la collaboration, le « travailler ensemble », la coopération, la plupart des acteurs distants au dispositif l'évoquent telle qu'une relation basée sur l'aide apportée par les collectivités territoriales françaises à celles béninoises. Ceci confirme bel et bien notre hypothèse sur l'aide qui constitue la finalité de tout programme de coopération décentralisée franco-béninoise. En effet, les dispositifs de pilotage mis en place représentent des laboratoires de travail, de réflexion pour des choix techniques en aval et en amont de la mise en œuvre des aides apportées aux collectivités territoriales béninoises par leurs homologues français. Ils réalisent les travaux techniques et font des propositions tandis que la stratégie politique valide et officialise l'aide.

  • La diaspora Wenzhou en France et ses relations avec la Chine    - Li Zhipeng  -  28 juin 2017

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La diaspora chinoise a pris de l’ampleur depuis la deuxième moitié du XIXème siècle. En France, la migration de Chinois originaires de la région de Wenzhou, s’est intensifiée depuis les années 1980. Ce sous-groupe de la diaspora chinoise a dès lors rapidement développé ses activités économiques. L’objectif cette thèse consiste à étudier l’organisation économique, sociale et spatiale des migrants de Wenzhou en France, principalement dans la région parisienne, et d’analyser les rapports économiques et sociaux que ceux-ci entretiennent avec la Chine en général et avec leur région d’origine en particulier. L’hypothèse centrale de la thèse est que le « Modèle de Wenzhou » en Chine, tel qu’il est identifié et analysé par les universitaires chinois, et le développement de l’entrepreneuriat chinois issu de Wenzhou en France sont étroitement liés. Pour ce faire, nous interrogerons notamment l’idée d’une « importation » de ce modèle en France. Les résultats de cette thèse permettent de révéler l’existence d’une économie transnationale originale, reliant la France et la Chine, qui a été soutenue par la diaspora Wenzhou et a produit une forme de « transfert migratoire » dans chacun des deux pays. Plus largement, la thèse permet de montrer de quelle manière la diaspora chinoise en France a contribué au développement économique de la Chine et comment elle a pu bénéficier de la nouvelle politique de la Chine initiée au début des années 2000 pour se consolider.

  • Governing or being governed? A scalar approach of the transformation of State power and authority through the case of immigration and integration policies of four frontier towns in Israel    - Desille Amandine  -  01 juin 2017

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les mutations des échelles de responsabilité, ainsi que le rôle de l'immigration dans la production physique mais aussi symbolique de la ville, sont analysés à travers le prisme des politiques locales d'immigration et d'intégration mises en œuvre dans les villes israéliennes d'Acre, Arad, Kiryat Gat et Kiryat Shmona. La politique volontariste d'accueil des immigrés juifs en Israël, datant des années 1950, est mise à l'épreuve de la décentralisation. En réalité, seule une partie des autorités locales mettent en place des politiques locales d'immigration et d'intégration. L'enquête montre que ces villes moyennes font souvent le choix de former de façon proactive une politique locale afin de « choisir » les immigrés qui s'y installent d'une part ; et de développer de nouveaux canaux d'accès à des ressources publiques d'autre part. Dans ce contexte, la mise en place d'une politique d'immigration dans la ville engendre une situation d'interdépendance entre des acteurs situées à des échelles de pouvoir différentes. Avec l'éclatement des responsabilités, les acteurs sont mis en concurrence pour obtenir les ressources publiques et privées dédiées à l'intégration des immigrés. L'immigration prend part à la fabrique du lieu. Via la mise en valeur de la contribution des anciennes vagues d'immigration, et le potentiel imaginé des futurs immigrés, l'immigration est envisagée comme un renouveau démographique, économique ou culturel. Conçue comme un levier, elle permet de redéfinir les échelles de développement de ces villes frontières.

  • Responsabilité sociétale de l'entreprise et ancrage territorial : une voie vers la création de nouvelles valeurs partenariales partagées. Le cas de l'entreprise EDF appliqué au bassin versant de la haute vallée de la Dordogne    - Vouhé Rodolphe  -  30 mars 2017

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Ce travail de thèse interroge la notion d'ancrage territorial dans la mise en œuvre des pratiques de Responsabilité Sociétale d'Entreprise (RSE) en faveur du développement économique territorial. Il relève d'une observation participante adossée au programme Une rivière, un territoire DEVELOPPEMENT initié par l'entreprise EDF au sein du bassin versant de la haute vallée de la Dordogne. D'abord, nous conduisons une étude relative aux fondements théoriques et aux contextes socio-économiques dans lesquels s'inscrivent les processus de co-construction des programmes de RSE territorialisée. Notre premier objectif est de mesurer les attentes des parties prenantes dans l'élaboration de ces programmes afin de comprendre comment ces attentes se matérialisent dans les réponses apportées par les entreprises. Ensuite, nous menons trois expérimentations en développant des formes d'ingénierie territoriale spécifiques. Notre deuxième objectif vise à mesurer la contribution effective du programme d'EDF à l'action publique territoriale, à identifier ses limites ainsi que les nouvelles attentes des acteurs. Enfin, nous confrontons nos résultats au programme cadre initié par EDF en réinterrogeant les concepts de RSE et d'ancrage territorial. Notre troisième objectif est de formuler d'éventuelles évolutions des programmes de RSE territorialisée. Les résultats font apparaître que ces programmes s'inscrivent dans des contextes socio-économiques particuliers. Les expérimentations menées mettent en évidence une contribution effective du programme d'EDF au développement territorial autour de formes d'accompagnement spécifiques favorisant l'émergence de projets qui s'inscrivent dans la gouvernance territoriale. De nouvelles attentes apparaissent autour d'un renforcement de l'interdépendance entre l'entreprise et le territoire, c'est pourquoi, nous proposons une évolution de ces programmes en adjoignant au cadre de référence une approche par la valeur partagée et partenariale destinée à favoriser cette interdépendance.

  • Parcours, expériences, projets : récits de vie de migrants ouest-africains à Nouadhibo (Mauritanie)    - Counilh Anne-Laure  -  18 décembre 2014

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    À travers les parcours, les expériences et les projets migratoires de migrants ouest-africains rencontrés à Nouadhibou en Mauritanie, cette thèse aborde les problématiques relatives à la construction des mobilités entre aspirations individuelles et réglementations nationales et internationales. Des récits de vie de migrants et des biographies migratoires permettent de reconstruire les parcours complexes des migrants arrivés à Nouadhibou et de comprendre que les expériences et les projets migratoires sont des constructions complexes, hybrides et labiles. La perspective de l'acteur, les analyses interactionnistes et le point de vue de l'autonomie sont replacés dans le contexte de l'évolution générale des politiques migratoires vers plus de restriction. Cette confrontation entre plusieurs cadres et plusieurs échelles de l'analyse des phénomènes migratoires permet de remettre en question la notion de transit dans sa dimension performative. Cette thèse entend replacer les expériences des migrants ouest-africains en Mauritanie dans une réalité plus « ancrée », plus « incarnée », s'approchant ainsi d'une réflexion sur les inégalités liée à la mondialisation.

  • Rythmes de vies, rythmes de villes : études des articulations temporelles dans les agglomérations moyennes    - Beyer Chris  -  26 novembre 2014

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Avec la crise des temps caractérisée par le délitement des rythmes sociaux et le sentiment d'accélération, penser les temporalités est devenu un nouvel enjeu des politiques publiques. Cependant, un hiatus demeure entre les problématiques liées à l'hypertension des rythmes des territoires et les méthodes existantes pour les représenter. Les outils et cadres de pensées qui permettent de saisir et de qualifier des territoires polychrones et asynchrones afin de les aménager sont peu complémentaires au regard des multiples dimensions temporelles et de leurs implications en termes de pratiques spatiales. Par conséquent, les politiques des temps sont encore peu prises en compte dans les pratiques d'aménagement. Cette thèse ambitionne de contribuer à combler le décalage entre les besoins en termes de connaissance des rythmes de la ville et les limites de l'existant afin de favoriser l'intégration des différents temps sociaux dans les stratégies de développement territorial. Pour ce faire, nous explorons, d'une part, deux méthodes innovantes : la cartographie des attracteurs temporels et la photographie panoramique en série afin d'alimenter le chronoaménagement. Et d'autre part, nous questionnons les notions d'espace protéiforme et de saisonnalité afin de penser les rythmes dans des cadres durables, mais mouvants intégrants à la fois société et nature. La dialectique en théorie et pratique nous amène également à réfléchir sur le besoin de nouveaux cadres philosophiques et juridiques afin de bâtir une nouvelle architecture temporelle, une utopie pour construire le futur.

  • Terre des Hommes, pays des glaces : L'expérience touristique au Groenland    - Delmas Antoine  -  30 juin 2014

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    À contre-courant des flux touristiques internationaux seuls dix millions de voyageurs se rendent dans les espaces polaires. Entre les mythes passés et l'actualité dynamique des hautes latitudes, les représentations des touristes se confrontent à la réalité du terrain. Au Groenland, les visiteurs sont attirés par la singularité des paysages de glace. Leur expérience touristique dessine les contours du cryotropisme. Dans la continuité de cette découverte, les visiteurs recherchent toute l'authenticité d'une île qui, dans leurs représentations, serait restée l'un des derniers endroits préservé par la modernité. Pour satisfaire ces désirs, les professionnels du tourisme dévoilent, arrangent ou composent avec la réalité des lieux. Ils fabriquent l'expérience touristique. Depuis les débuts du tourisme l'offre s'est étoffée, les services se sont multipliés et un réseau d'acteurs s'est constitué. Ces changements, toujours prégnants aujourd'hui, contribuent à l'arrivée de nouveaux acteurs, de nouvelles offres et à l'émergence de nouveaux lieux touristiques. En s'arrangeant d'échelles d'analyse articulées, du local au global, et de méthodes d'investigations plurielles, cette recherche s'intéresse aux processus de compositions et de recompositions spatiales induits par le tourisme.

  • Parcours des migrants et mutations sociospatiales à Athènes : le cas des commerçants chinois à Metaxourgio    - Polyzos Iris  -  24 juin 2014

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La relation entre immigrations et espace urbain connaît actuellement de profondes recompositions dans le contexte athénien. Des nouvelles territorialités voient le jour, induites surtout par des vagues migratoires récemment arrivées. Le but de cette thèse est d'étudier comment l'immigration chinoise, tout en faisant partie de ces vagues migratoires, se différencie et trace des parcours économiques et sociospatiaux autres. Le principal quartier d'installation des ces migrants, situé dans la partie ouest du centre d'Athènes, est au coeur de notre recherche. La question centrale de notre thèse est, d'une part, d'identifier les caractéristiques du tissu social et urbain qui ont permit ce regroupement et, d'autre part, de voir quelles mutations découlent de la présence chinoise dans le quartier. La méthodologie adoptée fait appel à quatre outils principaux : entretiens semi-directifs avec des commerçants et habitants chinois et non chinois, enquête par questionnaire sur deux immeubles du terrain d'étude, relevés et observations du quartier en question, enfin, recueil et traitement des données encore non publiées. Ce travail a suggéré qu'un « quartier chinois », tourné sur l'activité du commerce de gros, est en effet apparu. À côté de sa forte dimension économique, il s'agit d'un lieu de référence pour la population étudiée. Nous montrerons que ce regroupement ethnique coexiste avec d'autres dynamiques qui se manifestent dans le même espace. Les migrants chinois contribuent aux réhabilitations atypiques que connaît leur quartier d'installation, tandis que leur contribution procède de l'imbrication de l'échelle globale et de l'échelle locale. Faisant partie de la diaspora chinoise, ils mobilisent des réseaux transnationaux dans le processus de leur installation. En même temps, le quartier d'installation se transforme aussi pour devenir un nouveau pôle au sein de la toile migratoire chinoise. Finalement, cette étude a montré la nécessité de changer de regard sur la présence des migrants dans l'espace urbain. Contrairement au discours qui associe les migrants au déclin urbain, nous mettons l'accent sur l'aspect positif de leur rôle en tant qu'acteurs du changement urbain.

  • Comment le phénomène du déplacement environnemental est-il perçu par les pays industrialisés ? Observations empiriques en Italie à partir des glissements de terrain à Sarno et à Cerzeto    - Guadagno Eleonora  -  20 juin 2014

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Cette recherche interroge la perception du phénomène des déplacés environnementaux dans les pays industrialisés à partir de l'observation de deux catastrophes en Italie. L'analyse de la gestion environnementale et de la vulnérabilité dans le contexte italien, ainsi qu'une étude qualitative sur la couverture médiatique, les discours politiques et le vécu des déplacements environnementaux causés par deux coulées de boue à Sarno (en 1998) et à Cerzeto (en 2005), ont révélé les limites de l'usage de ce concept. De plus, cette recherche a montré que ces déplacements se produisent également dans des pays industrialisés, contrairement aux débats théoriques, aux discours politiques et aux représentations médiatiques actuels, qui se focalisent sur les contextes géographiques spécifiques des pays en développement. Les raisons expliquant les différences dans les discours sur ce même phénomène sont ici enquêtées, avec des instruments propres à la géographie et à la science politique. Les resultats de l'analyse révèlent un dessein politique qui vise à instrumentaliser le débat dans le but de renforcer le déséquilibre des pouvoirs politiques dans les pays industrialisés et entre ces derniers et les pays en développement.

|< << 1 2 >> >| thèses par page

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales