Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Haddad-Mahfouz Gisèle

Haddad-Mahfouz Gisèle

La thèse soutenue par "Haddad-Mahfouz Gisèle"

accès internet    accès intranet    confidentialité
1 ressource a été trouvée.
  • La transmission de la peur et le lien de filiation traumatique à travers « Abou Kisse » figure folklorique libanais. Étude clinique et culturelle.    - Haddad-Mahfouz Gisèle  -  09 février 2018

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Notre étude vise à identifier les caractéristiques verbales et figuratives que les enfants libanais en période de latence représentent de Abou Kisse (Le père du sac ou de l’utérus), figure folklorique de la peur, transmise et utilisée par les parents en vue de discipliner leurs enfants. Nous nous intéressons à évaluer à ce niveau les spécificités du lien de filiation et la part du traumatique qui s'y associent. L'évaluation consiste en une lecture de 222 dessins de Abou Kisse effectués par des enfants de 6 à 10 ans, à l'aide d'une grille d’analyse, d'un entretien semi-directif, du génogramme et du dessin de maison. Auprès des parents, un entretien semi-directif, une analyse du génogramme et la passation des planches (III, IV, VII et IX) du Rorschach sont entrepris. Notre étude montre qu'outre la figuration masculine de Abou Kisse, une identité bisexuée est représentée dans 38.7% des formes humaines de ce personnage, relevant du maternel et du paternel. Abou Kisse s'associe d’une part à un vécu traumatique non élaboré dans l'histoire familiale imprégnée de la culture et de l’histoire du pays et d’autre part à un lien de filiation narcissique qui est à la recherche de la mêmeté aux dépens de l’altérité. Une prévalence de la figure du père imaginaire ainsi qu’une difficulté quant à la permutation symbolique des places et à la différenciation des sexes et des générations se présentent auprès des parents. Le lien de filiation est, en ce cas, traumatique et la représentation de Abou Kisse chez l’enfant repose alors sur la prévalence du père imaginaire, appuyé sur des figurations archaïques de l’imago maternelle, aux dépens du père symbolique ; sur la prévalence d’angoisses primitives de mort et de persécution projetées par l’enfant sur Abou Kisse.

|< << 1 >> >|

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales