Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > De Mattos Zarpelon Felipe

De Mattos Zarpelon Felipe

La thèse soutenue par "De Mattos Zarpelon Felipe"

accès internet    accès intranet    confidentialité
1 ressource a été trouvée.
  • Institutional work practices to foster collaboration in innovation ecosystems : The case of Sophia Antipolis and Tecnosinos    - De Mattos Zarpelon Felipe  -  15 juin 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les approches institutionnelles soutiennent un changement de perspective significatif dans le domaine des études sur l'innovation. Issu d'une tradition centrée sur l'entreprise discutant des capacités internes innovantes, la littérature sur l'innovation en vient à reconnaître un processus ouvert, principalement basé sur des relations interorganisationnelles. Dans ce changement de perspective, l'écosystème de l'innovation apparaît comme un concept capable de relier la performance innovante à l'ensemble des acteurs organisationnels et à leurs interactions dans un contexte d'éléments culturels, cognitifs et normatifs. Dans les limites de l'écosystème de l'innovation, la collaboration, en tant qu'interaction libre, récurrente et productive, gagne en importance en tant que dynamique centrale du développement technologique. Cependant, le comportement collaboratif nécessite le partage des structures, des normes et de la culture, et son développement dans l'environnement des écosystèmes d'innovation suscite encore une analyse plus approfondie. Le problème auquel cette recherche a cherché à répondre tient donc à la dynamique de promotion de la collaboration dans les écosystèmes d'innovation. L'articulation entre le travail institutionnel - perspective sur l'agence de l'individu dans le processus d'institutionnalisation - et les logiques institutionnelles - perspective sur les dimensions qui soutiennent l'institution - a été utilisée comme lentille théorique de cette thèse. Afin d'atteindre les objectifs de recherche, une étude de cas multiple a été réalisée sur les écosystèmes d'innovation de Sophia Antipolis, en France, et de Tecnosinos, au Brésil. Comme résultat, la recherche apporte un cadre théorique et conceptuel et six propositions qui soutiennent la thèse selon laquelle les actifs relationnels facilitent la mise en œuvre de pratiques de travail institutionnelles qui favorisent la collaboration en tant que comportement organisationnel institutionnalisé dans les écosystèmes d'innovation. Les apports théoriques de cette thèse informent la littérature sur la propension à atteindre les résultats de l'inclusion du niveau d'analyse relationnel comme pont capable d'intégrer le travail institutionnel et les logiques institutionnelles. Cette thèse apporte des contributions managériales dans la mesure où elle informe les gestionnaires publics, les entrepreneurs et les chercheurs insérés dans les écosystèmes d'innovation sur les moyens de stimuler et de tirer parti des initiatives collaboratives. Enfin, cette thèse propose des suggestions pour des études futures.

|< << 1 >> >|

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous :


    ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...
 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales