Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Chateau Benjamin

Chateau Benjamin

La thèse soutenue par "Chateau Benjamin"

accès internet    accès intranet    confidentialité
1 ressource a été trouvée.
  • Déterminants cognitifs de l’évaluation ergonomique des objets de la vie quotidienne    - Chateau Benjamin  -  21 décembre 2015

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La conception ergonomique d'un dispositif tel qu'un objet du quotidien ou un espace de vie, repose notamment sur la manipulation et l'évaluation par l'utilisateur final. L'utilisateur évalue différents attributs, tels que la facilité d'utilisation, le risque, l'utilité ou l'acceptabilité d'un objet présenté en situation d'utilisation. Cependant en début de conception, un utilisateur peut observer une présentation virtuelle de l'objet (plutôt que de l'utiliser directement). Le présent travail a testé des situations dans lesquelles l'utilisateur évaluait un objet, sur la base soit d'une utilisation directe, soit d'une observation de l'utilisation. Selon la littérature sur la représentation mentale et la prise de perspective, un observateur peut adopter la perspective d'un acteur, ainsi que ses représentations de l'action et de l'objet. A travers trois études, le rôle des utilisateurs (Acteur vs. Observateur) a été testé, en prenant en compte le type d'objet (Structurant vs. Instrument), le contexte (Neutre vs. Dégradé) et le cadrage vidéo (vue à la 1ère vs. 3ème personne). Les résultats indiquent que l'utilisabilité des objets était évaluée plus positivement avec un rôle d'observateur qu'avec un rôle d'acteur, mais uniquement dans l'étude 1. Dans l'étude 2, l'effet disparaît avec une qualité vidéo supérieure, laissant supposer un biais matériel dans l'étude 1. De manière intéressante, les études 2 et 3 ont mis en évidence que les objets structurants étaient évalués plus favorablement que les instruments, quelque soit le rôle (Acteur vs. Observateur) et le cadrage vidéo (1ère vs. 3ème personne). Dans l'ensemble le rôle des utilisateurs ne semble pas influencer l'évaluation des objets, ce qui suggère que l'observation est une approche pertinente pour évaluer des objets. Cependant de nouvelles recherches sont nécessaires pour renforcer la validation de l'évaluation par observation, et pour mieux comprendre le processus de prise de perspective sous-jacent.

|< << 1 >> >|

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales