Vous êtes ici : Accueil > Années de soutenance > 2004

2004

Les thèses soutenues en 2004

Pour être informé de la mise en ligne des nouvelles thèses correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    confidentialité
8 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 1 à 8
Tri :   Date Auteur Titre thèses par page
  • Maîtrise de l'écrit et technologies documentaires    - Coutelet Béatrice  -  20 décembre 2004

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La recherche d'informations est une activité pédagogique complexe pour des élèves de 10 ans. Elle repose sur l'évaluation du besoin d'information , puis la sélection et le traitement des informations pertinentes. Nous nous sommes intéressés à l'apprentissage des stratégies d'évaluation, avec une double approche de psychologie et d'ingénierie éducative. Nous cherchons à spécifier les processus cognitifs qui sous-tendent l'évaluation de la pertinence d'un titre de document. Nous proposons ensuite un programme d'entraînement à l'évaluation de l'information. Pour finir, nous examinons l'apport des Nouvelles Technologies de l'Information aux activités de recherche d'informations. Nous étudions l'adéquation entre les capacités cognitives des élèves et celles sollicitées lors de l'utilisation de BCDI école, logiciel de recherche documentaire informatisée. La recherche d'informations repose sur une maîtrise de l'écrit efficace, non atteinte par tous les élèves de 10 ans, mais qu'il est possible d'entraîner

  • Au seuil du Salut : les décors peints de l'avant-nef de Farfa en Sabine    - Enckell Julliard Julie  -  13 décembre 2004

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Ce travail se focalise sur les décors peints (XIe-XIIe siècle) de l'abbatiale médiévale de Farfa, respectivement situés dans la tour-porche et le "chœur carré" de l'édifice. Il s'agit d'un travail pionnier sur ces peintures demeurées jusqu'ici méconnues, qui propose une nouvelle identification des fragments peints, ainsi qu'une explication à leur localisation dans le porche de l’église par le biais de l'étude des sources liturgiques.

  • Écriture monumentale, écriture publique et écriture personnelle : perceptions, lectures et utilisations des inscriptions dans la communication médiévale (Ouest de la France, XIIIe-XIVe siècle)    - Debiais Vincent  -  13 décembre 2004

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    En tant que moyen de communication, l'inscription médiévale prend place dans un ensemble de relations humaines, définissant les conditions de la transmission de l'information (émetteur, public, lecteur). À travers un corpus de plus de 1200 textes, les recherches présentées dans cette thèse orientent le lecteur vers de nouvelles pistes pour interroger l'inscription grâce à une démarche sémiotique, faisant de l'épigraphe un système complexe de signes de différente nature. Repensant les conditions de perception et de lecture, on aborde par la suite la problématique de la lecture et ses spécificités épigraphiques, pour finalement se concentrer sur les diverses utilisations de l'inscription dans la communication médiévale. Celles-ci sont centrées autour de trois notions fortes de la culture du Moyen Âge : la mémoire, le monument et l'ordre. Cette thèse propose donc une démarche originale pour déceler l'importance fondamentale de l'épigraphe dans la communication publicitaire.

  • Il était une fois la paternité dans les contes populaires : façons d'être père dans un corpus luso-poitevin-charentais-vendéen    - Da Cunha Paola  -  01 décembre 2004

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    A l'heure où les historiens annoncent la chute de la paternité, nous avons décidé de rechercher dans les contes populaires les représentations de la figure du père à travers les relations père-enfants. La particularité du personnage du père ne nous a pas permis d'utiliser les méthodes d'analyses existantes. Le corpus nous a permis de constater que, en fin de compte, deux figures de pères prédominent : le père aristocrate et le père peuple. Nous pouvons définir le père aristocrate comme tout puissant et le père roturier qui a du mal à assumer ses fonctions paternelles. Ce qui transparaît sous les thèmes analysés, ce sont les grands dilemmes auxquels sont confrontés les pères, riches et pauvres. Quel que soit le choix fait par le père, il en sortira perdant. Les contes offrent des solutions économiques, politiques et sociales à différents problèmes, mettant ainsi leur fonction d'enseignement en avant. Ils permettent de mieux comprendre les décisions prises par le père.

  • De l'Empire à la Commune : essor et mutation d'une nouvelle noblesse : étude sur le lignage des comtes d'Elci de la maison Pannocchieschi    - Cirier Aude  -  28 juin 2004

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Cette étude a pour but de reconstituer l'évolution d'un groupe familial noble, de ses origines jusqu'à la fin du XIVe siècle. La maison comtale Pannocchieschi apparaît dans le diocèse de Volterra, au coeur de la Toscane, au XIIe siècle. La propriété foncière constituée de châteaux, l'exercice de prérogatives seigneuriales et l'occupation de charges civiles et ecclésiastiques (comme l'évêché de Volterra) permettent aux membres de cette famille de s'imposer dans la société toscane, en particulier à Marenne et à Sienne, et auprès des autres grandes familles aristocratiques par les relations féodo-vassaliques. Rapidement, le lignage doit faire face à des difficultés internes (avec plusieurs ramifications et des problèmes liés à la gestion patrimoniale), d'ordre politique (avec le développement des cités-républiques et les affrontements entre les Guelfes et les Gibelins). Dès le début du XIIIe siècle, les comtes d'Elci créent un lignage à part entière, totalement émancipé du reste de la Domus Pannocchiensium. Les signes identitaires (héraldique, onomastique) et les stratégies politiques accentuent la scission de la maison noble. Entre XIIe et XIVe siècle, le pouvoir des comtes Pannocchieschi décline face aux prétentions des cités (Sienne, Massa Marittima), la libération des petites communes rurales relevant de la seigneurie comtale. Seuls les comtes d'Elci réussissent à maintenir leur domaine, et s'affirment sur la scène politique malgré des soumissions à répétition en faveur de la Commune de Sienne. Par les réseaux de sociabilité, le mode de vie plus urbain, les alliances matrimoniales et la religiosité, les nobles d'Elci occupent, à la fin du XIVe siècle, une place importante de premier plan dans la société siennoise, toscane et italienne.

  • Traces légendaires, mémoires et construction identitaire : étude socio-historique d'une "presqu'île" cévenole en Haute-Loire    - Bernard Serge  -  06 février 2004

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La première partie de la recherche traite de la construction de la mémoire légendaire du village de la montagne protestante du Chambon-sur-Lignon autour de l'épisode essentiel de l’accueil et du sauvetage des enfants juifs (1940-1944), dit de résistance civile (ou spirituelle). La seconde partie étudie la genèse et la structure du territoire, spécialement fécond en mouvements religieux, en montrant comment l'économique est "sublimé" en culturel, ainsi le tourisme et les accueils y sont représentés comme une tradition et une éthique communautaire. L'interaction entre construction territoriale et identité sociale est montrée à travers une démarche de type anthropologique qui privilégie sur une longue durée l'observation de la réification des traces pour comprendre : les usages sociaux de l'histoire locale, la recomposition des traditions et les mutations territoriales dans les domaines démographiques, économiques et politiques.

  • Les voix des femmes dans l'univers roman médiéval    - Cunha Viviane  -  15 janvier 2004

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La représentation de la voix féminine dans les chansons de femmes du Moyen âge, sujet complexe et polémique, interpelle depuis longtemps les critiques littéraires et les chercheurs car elle suscite la question du sujet de l'énoncé et du sujet de l'énonciation. Cette question de la voix des femmes dans les chansons constitue l'un des principaux objectifs de notre étude. Nous proposons dans notre travail, à partir du français, de l'occitan et du galicien-portugais, une étude comparative des chansons de femmes de la Romania, des XIIe et XIIIe siècles. En choisissant d'étudier les littératures de ces trois langues, au répertoire significatif par rapport aux autres langues romanes et qui incluent des langues des deux groupes -l'ibéro-roman et le gallo-roman- notre objectif est d'observer le monde roman d'une façon plus globale.

  • Découpage morphologique en créole : du statut des séquénces "la, lí, lè, lé" + nom dans les créoles guadeloupéen et martiniquais    - Colot Serge  -  15 janvier 2004

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les créoles à base française présentent nombre d'associations " déterminant possessif ou défini + nom ", héritées du français. Celles-ci sont regardées comme des unités de langue, suite à un phénomène dit d'agglutination, privant le déterminant de sa valeur. Si cette analyse peut s'appliquer aux suites déterminant possessif + nom, en étant toutefois nuancée, elle semble insuffisante s'agissant des suites déterminant défini + nom, dont le nombre, la forme et la valeur varient significativement d'un créole à l'autre. Une étude approfondie des créoles guadeloupéen et martiniquais montre que s'il y a bien des cas d'agglutination, les suites déterminant défini + nom sont souvent non agglutinées : le déterminant défini français antéposé a , dans certaines configurations, gardé son statut, notamment en créole guadeloupéen, où il survient toujours dans un contexte générique, par opposition au déterminant défini postposé créole qui se manifeste toujours dans un contexte spécifique.

|< << 1 >> >| thèses par page

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales