Vous êtes ici : Accueil > Secteurs de recherche > Langues et littératures anglaises et anglo-saxonnes

Langues et littératures anglaises et anglo-saxonnes

Les thèses se rapportant au secteur de recherche "Langues et littératures anglaises et anglo-saxonnes"

Pour être informé de la mise en ligne des nouvelles thèses correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    confidentialité
3 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 1 à 3
Tri :   Date Auteur Titre thèses par page
  • Les sermons moyen-anglais du manuscrit Bodley 806 : édition critique et étude    - Sasu Elena  -  22 mars 2014

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La thèse présente l'étude et l'édition critique du manuscrit Bodley 806, contenant un cycle complet de sermons dominicaux de la fin du quatorzième-début du quinzième siècle. Sont d'abord présentés les contextes historique et idéologique de l'époque, partie à laquelle s'ensuit une présentation de la nature même de l'édition, ainsi que l'argumentation de la position prise par le scribe du manuscrit Bodley 806 telle qu'elle transparaît à travers le texte qu'il compile. La quatrième partie de l'étude qui accompagne l'édition critique détaille les caractéristiques physiques, l'histoire du manuscrit, ainsi que sa structure et sa langue. Le cinquième chapitre présente les éléments qui étayent les thèses selon lesquelles le texte contenu dans le manuscrit a été compilé par une seule et même personne et que ce dernier en a influencé d'autres (sans qu'il soit pour autant leur source directe). La dernière partie de l'étude est consacrée aux conclusions générales et aux principes éditoriaux appliqués à l'édition. A la partie introductive succède l'édition du texte, où chaque sermon est accompagné de son apparat critique et ses notes explicatives. En annexe de cette édition se trouvent également un glossaire et trois indexes : l'un de citations bibliques, un autre de citations non-bibliques et le dernier de noms propres.

  • Les mots composés : analyse de schémas accentuels de l'anglais britannique standard    - Moore Mauroux Susan  -  14 décembre 2002

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Cette thèse s'inscrit dans le cadre de la recherche sur l'anglais oral. Les composés sont d'abord situés par rapport aux théories de l'accentuation, et une nomenclature qui leur est spécifique est proposée. Puis, est commentée la constitution du corpus à partir duquel les analyses ont été effectuées. Deux types de sources le composent : les entrées de dictionnaires lexico-phonétiques et des extraits sonores en discours. Ces extraits ont été soumis à une analyse acoustique à l'aide du logiciel PRAAT, et une base de données a été utilisée pour interroger l'ensemble du corpus, afin de confronter les prévisions de l'accent lexical et les réalisations effectives en discours et de mettre à l' épreuve les règles de l'accentuation déjà énoncées pour les composés. Les résultats montrent que les prévisions lexicales sont fiables , et les règles permettent de prévoir le schéma accentuel d'unités non lexicalisées, à condition de tenir compte de certains phénomènes de discours, tels le déplacement de l'accent et le contour intonatif. Quelques nouvelles hypothèses ont été formulées : le type d'accentuation est influencé par la longueur et la complexité de l'unité lexicale ; il semble aussi pertinent d'opposer les composés ou le premier élément sert à nommer le second (ce qui correspond aux cas où les deux éléments sont accentués) et ceux où le premier sert à créer une sous-classe (cas où le premier élément porte l'accent nucléaire)

  • L' assimilation morpho-phonologique des xénismes français en anglais et son traitement lexicographique    - Bejta Bekim  -  15 janvier 2002

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Ce travail explore la manière dont les emprunts français s'assimilent à différents niveaux de la structure linguistique de l'anglais. Le problème de délimitation des frontières entre un emprunt et un xénisme comporte différents aspects. Une forme peut se comporter comme un emprunt naturalisé à un niveau linguistique et comme un xénisme à un autre. En outre, un emprunt linguistiquement non-assimilé peut, avec le temps, être considéré comme un emprunt naturalisé dans la langue d'accueil tout en gardant par exemple, la marque du pluriel ou l'accent de la langue de départ. Ces paramètres nous ont amené à étudier séparément le degré de l'assimilation des xénismes français à différents niveaux linguistiques. Les emprunts non-assimilés connaissent un emploi restreint dans la langue cible. On peut, cependant, affirmer qu'un nombre assez important de ces emprunts fournissent de nouveaux mots par motivation morpho-sémantique. Ce travail analyse de nombreux items dérivés des xénismes français, par préfixation, suffixation, composition, troncation et par d'autres processus de formation de mots. Ces processus peuvent influencer les niveaux élémentaires d'une langue telles que la prononciation, l'orthographe et la sémantique.

|< << 1 >> >| thèses par page

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales