Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de thèse > Pignatelli Cinzia

Pignatelli Cinzia

Les thèses encadrées par "Pignatelli Cinzia"

Pour être informé de la mise en ligne des nouvelles thèses correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    confidentialité
2 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 1 à 2
Tri :   Date Auteur Titre thèses par page
  • Histoires inédites de la translatio studii : des poètes aux chroniqueurs. Édition critique et étude des Aventures qui avinrent a Troies de Jean de Flixecourt et de l'Estoire des Troiens de Jofroi de Waterford (XIIIe siècle)    - Métois Julie  -  24 juin 2016

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les clercs du Moyen Âge occidental considéraient la guerre de Troie comme un événement majeur dans l'histoire de l'humanité. Le De excidio Troiae de Darès le Phrygien, composé à la fin du ve s., fut la source privilégiée des lettrés médiévaux et notamment de Benoît de Sainte-Maure dans son Roman de Troie pour raconter ce conflit. Le récit latin en prose simple, dépourvu d'interventions divines directes, raconte la guerre de ses origines à ses conséquences à partir du témoignage oculaire d'un combattant troyen, Darès le Phrygien. Ces particularités expliquent en partie le succès médiéval du De excidio. Deux clercs de la seconde moitié du xiiie s., Jean de Flixecourt, bénédictin de Corbie, et Jofroi de Waterford, dominicain irlandais, entreprirent la traduction de ce texte en français, pour, affirment-ils explicitement ou implicitement, raconter la vérité de l'événement. Ces deux traductions, inédites jusqu'à présent, offrent des témoignages du rapport que l'on pouvait avoir à l'Histoire et à l'historiographie alors que la translatio studii et imperii s'étendait et que l'écriture de l'histoire en prose se développait. L'étude débute par la présentation du texte latin, des traducteurs et des manuscrits des deux translations. Le contexte des traductions mieux connu, le point de vue traductologique et linguistique a pu être adopté pour, d'une part, mettre en évidence les techniques de traduction de JF et de JW et leur rapport à la vérité historique et à la fidélité vis-à-vis de l'original, et pour, d'autre part, déceler les sources utilisées dans leurs travaux. L'édition est complétée d'un index nominum et d'un glossaire offrant des exemples de la langue écrite de cette époque.

  • Langues de bois, de pierre et de verre : Histoire du langage épigraphique et de son passage du latin au français (Ouest de la France, XIIe-XIVe siècles)    - Ingrand-Varenne Estelle  -  29 mars 2013

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    À la croisée des études historiques et linguistiques, cette recherche vise à saisir le fonctionnement du langage et des langues dans les inscriptions médiévales, en tant qu'institution et pratique sociale, angle sous lequel elles n'avaient jamais été abordées. Les méthodes sociolinguistiques et d'analyse de discours y sont privilégiées pour traiter un corpus de 678 textes épigraphiques des XIIe-XIVe siècles de l'Ouest de la France. Les inscriptions sont un moyen de communication écrite avec un but de conservation de la mémoire et de transmission de l'information au public large, prenant place dans un matériau le plus souvent durable. À cette fin, elles utilisent des moyens langagiers et graphiques (des codes) qui leur sont propres et qui permettent de parler d'un « discours épigraphique ». Ces codes sont la brièveté, l'emploi des formules, des déictiques et l'usage des majuscules. En parallèle, le discours épigraphique a recours aux éléments de la rhétorique, montre une recherche esthétique et élabore une pragmatique. Au cours des XIIe- XIVe siècles, ce discours, jusque là en latin, accueille la langue romane, comme les autres sources écrites. Cette période est un « tuilage », car les deux langues cohabitent. Le français apparaît d'abord dans des mots isolés, puis à l'échelle de textes entiers, selon des chronologies variables suivant les régions. Ce changement linguistique est dû à de nouveaux acteurs de la communication, plus nombreux et plus diversifiés : les laïcs. Par l'entremise des inscriptions, le français pénètre publiquement et durablement dans des espaces où il n'était qu'oral, ceux de la sphère religieuse, et modifie ainsi son statut sociolinguistique.

|< << 1 >> >| thèses par page

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales