Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de thèse > Bozoky Edina > Bozóky Edina

Bozóky Edina

Les thèses encadrées par "Bozóky Edina"

Pour être informé de la mise en ligne des nouvelles thèses correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    confidentialité
2 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 1 à 2
Tri :   Date Auteur Titre thèses par page
  • La sainteté à la fin de l'Antiquité et au début du Moyen Âge, d'après les Vitae sanctorum gauloises    - Fauquier Michel  -  27 mai 2016

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Basée principalement sur l'étude des Vitæ sanctorum gauloises contemporaines des IVème-VIème siècles, ce travail avait pour but de déterminer la façon dont la sainteté était conçue à un moment où l'Eglise, après avoir été pleinement reconnue par l'Empire romain et finalement adoptée par les royaumes barbares, n'avait pas encore fixé de normes à la reconnaissance officielle de la sainteté. La première partie de ce travail a dégagé une théologie de la sainteté, au sens d'un discours interne de la sainteté sur elle-même. Notre étude a montré l'existence d'une césure entre les deuxième et troisième quarts du Vème siècle, période pendant laquelle l'usage des termes de la sainteté a commencé à s'organiser en un ensemble plus cohérent et hiérarchisé, célébrant le double triomphe de « sanctus » comme terme dominant de la sainteté, et des vertus cardinales comme caractéristiques principales des saints. Dans le même temps, l'ascèse achevait de prendre le relais du martyre sanglant. La deuxième partie a dessiné une politique de la sainteté, en regardant agir au sein du monde des saints, nouveaux citoyens d'un monde nouveau dont ils furent à la fois les pivots, les remparts et les phares. En ne fixant aucune limite à leur action, les saints exercèrent un magistère qui s'imposa aux puissants. La troisième partie a esquissé une sociologie de la sainteté, en montrant la place de celle-ci dans la société et dans le plan divin. Erigé par les Vitæ sanctorum au rang d'une nouvelle aristocratie, et pour cette raison longtemps confondu avec cette dernière par l'historiographie, le groupe d'élite formé par les saints a installé les valeurs de l'ascèse et du détachement au cœur du monde.

  • L'écriture de l'histoire dans les chroniques en langue française (XIIe-XVe siècles) : les critères de l'historicité médiévale    - Courroux Pierre  -  06 décembre 2013

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Depuis les années 1960, les historiens ont étudié les chroniqueurs médiévaux en tant qu'écrivains capables de construire leur narration selon leurs projets. L'essentiel de leur attention s'est portée sur les chroniqueurs latins, principalement ceux écrivant dans le milieu monastique. Le présent travail s'intéresse aux chroniqueurs écrivant en français, souvent moins érudits que leurs homologues latins. Il est donc plus fécond de s'intéresser à leur conception particulière de l'historicité, qui est assez différente de la nôtre. Notre attention se concentre sur leur usage de la fiction pour construire une vérité historique supérieure, et propose des outils conceptuels adaptés à l'historiographie française médiévale. Dans cette étude à grande échelle, qui embrasse quatre siècles d'écriture, pour éviter une étude sérielle stérile, nous avons choisi cinq chroniqueurs-témoins (Benoît de Sainte-Maure, Philippe Mousket, Jean d'Outremeuse, Jean Froissart et Enguerrand de Monstrelet), dont les travaux donnent un aperçu satisfaisant des principaux problèmes qui sous-tendent l'historiographie de langue française de cette époque. Cette étude adopte d'abord une démarche diachronique, présentant chaque chroniqueur, son œuvre et son temps ; puis une vue synchronique, pour répondre à plusieurs questions fondamentales concernant les relations entre histoire, fiction et vérité : Quelles étaient les libertés d'un chroniqueur face aux faits et à ses sources ? Jusqu'à quelles limites une œuvre relevait-elle de l'histoire et non du roman ou de l'épopée ? Peut-on appréhender des inventions typiquement historiques ? Peut-on définir une mimesis historique, utilisée pour re-créer la réalité ?

|< << 1 >> >| thèses par page

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous :


    ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...
 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales