Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Ngadi Benjamain

Ngadi Benjamain

La thèse soutenue par "Ngadi Benjamain"

accès internet    accès intranet    confidentialité
1 ressource a été trouvée.
  • Subjectivité, modernité techno-scientifique et décadence dans la pensée heideggerienne : une approche systématique    - Ngadi Benjamain  -  02 mai 2006

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    D’où vient chez Heidegger l’espèce de nécessité logique qui contemporanéise subjectivité et modernité ? D’où vient la nécessité logique qui inciterait à considérer la modernité comme chantre de la subjectivité ? Pourquoi devrait se nouer autour de la modernité l’histoire de la décadence ou absence de sens du monde occidental ? Comment comprendre parallèlement dans la même lecture l’idée que la techno-science représente le pur symbole de cette modernité décadente ? Telles sont les interrogations qui composent l’ossature de notre thèse. A leur base : la lecture heideggerienne des théories du sujet qui consiste à considérer ces dernières comme l’envers complice de la modernité et celle-là comme histoire d’une perte de sens inexorable qui trouve son expression la plus éloquente dans la techno-science. L’hypothèse de ce travail consiste à dire qu’il y aurait donc un lien logique entre subjectivité, modernité techno-scientifique et décadence. Aussi s’attache-t-il à démontrer qu’au sein de ce rapport tripartite se joue une nécessité logique dont l’ultime conséquence est qu’elle permet d’inscrire un pan entier de l’ontologie fondamentale dans un registre systématique voire systémique. D’où il résulte que le penseur d’ordinaire réputé pour son aversion à l’égard de tout esprit systématique qu’il considère comme un péché métaphysique s’avère en définitive l’un des promoteurs efficient de cet esprit. Et même qu’il ne pouvait pas ne pas le promouvoir en principe. Par ailleurs, cette thèse permet de constater une chose : si la modernité est un phénomène dégénératif, on ne peut en revanche dire que pour Heidegger, l’homme de notre temps soit devenu si moderne, au point de n’envisager plus une porte de sortie honorable. Car, il apparait que l’auteur propose au moins quatre chemins (qui composent l’essentiel de la pensée du dépassement de la métaphysique) pour sortir de la décadence moderne. Ces voies : la désobstruction, l’art et la poésie, la sérénité et le recours à ‘’un Dieu’’. Pour notre part, la perspective de cette sortie a permis de promouvoir une idée : celle d’une subjectivité précaire. De Descartes à Lévinas, en passant par Kant, Hegel, Nietzsche, Habermas, et Derrida. . . Ce travail revisite amplement l’histoire de la philosophie et ses grandes questions. Une véritable somme.

|< << 1 >> >|

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales