Vous êtes ici : Accueil > Écoles doctorales > SHES - Sciences humaines, économiques et sociales (...-2009)

SHES - Sciences humaines, économiques et sociales (...-2009)

Les thèses soutenues à l'école doctorale "SHES - Sciences humaines, économiques et sociales (...-2009)"

Pour être informé de la mise en ligne des nouvelles thèses correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    confidentialité
30 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 1 à 10
Tri :   Date Auteur Titre thèses par page
  • La vision esthétique du monde chez Frédéric Schiller    - Abbas Bochra  -  25 novembre 2008

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Pour Schiller, le cours des événements a donné à l'esprit du temps une orientation qui menace de l'éloigner toujours plus de l'art idéaliste. Ce dernier a pour devoir de se détacher de la réalité et de se hausser avec une convenable audace au-dessus du besoin ; car l'art est fils de la liberté et il veut que sa règle lui soit prescrite par la nécessité inhérente aux esprits, non par les besoins de la matière. Or maintenant c'est le besoin qui règne en maître et qui courbe l'humanité déchue sous son joug tyrannique. Les lettres sur l'éducation esthétique de l'homme de Schiller, tentent une reconstruction de la civilisation, à l'aide de la force libératrice de la fonction esthétique ; celle-ci alors envisagée comme contenant la possibilité d'un nouveau principe de réalité. La beauté prépare donc la moralité en permettant à la volonté de s'affirmer dans son autonomie. L'homme n'a plus qu'à vouloir pour agir en vue de fins raisonnables, pour décider dans quelle mesure il veut être ce qu'il doit être, c'est-à-dire un homme. Et Schiller de proposer à nos efforts une longue éducation esthétique, dont il attend des conséquences importantes pour la vie des sociétés. Il s'est en effet convaincu que la liberté politique ne peut être la prérogative que de citoyens qui, parce qu'ils se sont ennoblis par la beauté, sont devenus capables de liberté morale. La belle âme est le produit le plus pur de l'éducation esthétique et morale. Il s'agit simplement de l'accord entre la raison et le sentiment.

  • L'écho paradoxal : étude stylistique de la répétition dans les récits brefs en vers, XIIè-XIVè siècles    - Abiker Séverine  -  05 décembre 2008

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Partant du paradoxe que les récits brefs médiévaux sont hantés par la répétition (au lieu d'aller au plus court), cette recherche décrit et analyse le rôle narratif, stylistique et symbolique des procédures répétitives dans un genre éphémère (le récit bref français en vers, né au XIIe siècle, est abandonné au XIVe au profit de la nouvelle en prose). En usant d'un appareil conceptuel rhétorique, linguistique, sémiotique, philosophique, on distingue les diverses réalisations de la répétition, leurs effets de sens spécifiques dans le cadre de la brièveté narrative, leurs valeurs respectives dans le système de pensée médiéval en regard de l'évolution du sentiment du temps. L'analyse stylistique s'applique à un ample corpus constitué de cinq genres narratifs brefs en vers (fables, lais, fabliaux, miracles, dits narratifs), pour clarifier la conception médiévale de la brevitas (en interrogeant les manuels scolaires médio-latins et les pratiques d'écriture) ; pour identifier des traits de style signifiants et discriminants, au niveau de la variante, de l'œuvre, du genre, ou d'un type de personnage ; pour préciser l'évolution esthétique de chaque genre. Trois paradoxes se dégagent : répéter permet d'abréger ; l'écho médiéval n'est pas une déperdition sonore mais une persistance et un prolongement ; la répétition n'est pas une, mais se partage en deux modes sémio-stylistiques (verticalité et horizontalité). Le développement des procédures horizontales, dans la première moitié du XIIIe siècle, accompagne l'essor de la subjectivité littéraire et l'élaboration d'une esthétique du contretemps, qui n'est pas sans rapport avec la transformation concrète des rythmes de vie.

  • Temps et éternité chez saint Thomas d'Aquin et Martin Heidegger    - Aleksandravicius Povilas  -  28 novembre 2008

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La réflexion de saint Thomas d'Aquin sur l'éternité et le temps, que l'on ne saurait réduire à sa reprise dans l'école thomiste moderne, aboutit à manifester l'unité intime des deux termes tout en affirmant la distance infinie entre eux. Cette réflexion est fondée sur la découverte de l'actus essendi, concept-clé de la philosophie de l'Aquinate. L'approche phénoménologique aide à saisir le rôle insigne de la conscience humaine dans la conception thomasienne de la création et dans celle du rapport à la transcendance divine. Heidegger a systématiquement rejeté la pertinence philosophique de l'opposition temps/éternité, propre à la métaphysique dualiste occidentale. Sa réflexion sur la conjonction de l'être et du temps conduit à postuler la différence dans l'identité de l'Ereignis sans que la finitude temporelle de l'être soit remise en cause. La tension propre au concept heideggérien de temps peut être mise en parallèle avec la conception thomasienne du rapport temps/éternité, à condition de respecter les délimitations principales que posent chacun des penseurs.

  • L'islam des théophanies : structures métaphysiques et formes esthétiques    - Ayada Souâd  -  06 mars 2009

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Cette étude a pour but de démontrer l'existence d'une correspondance entre la métaphysique de l'islam et les arts de l'islam, qui sont les manifestations sensibles d'une conception de l'Absolu. Cette figure de l'Absolu se donne dans la religion, selon deux modèles de la révélation que dessine le Coran. L'un soutient la représentation d'un Dieu transcendant et inaccessible, l'autre se fonde sur l'idée de la manifestation de Dieu. La religion présente une division, que la pensée islamique interprète selon deux conceptions du monothéisme : un monothéisme abstrait affirmant l'invisibilité de Dieu, un monothéisme de la théophanie qui soutient la vision d'un Dieu apparaissant dans les miroirs de ses créatures. La pensée d'Ibn 'Arabî, formée sur l'intuition de la théophanie, constitue la philosophie immanente aux arts islamiques. Elle offre l'exposé synthétique du théophanisme, dont nous éprouvons la valeur au regard du modèle défendu par Hegel et fondé sur l'idée de l'Incarnation de Dieu.

  • L'appropriation des compétences de consommation par les collégiens : le cas des loisirs interactifs chez les 11-15 ans    - Batat Wided  -  08 décembre 2008

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Ce travail qui s'inspire des théories culturelles de la consommation (CCT) vise à comprendre les modalités d'appropriation des objets de consommation par les collégiens âgés de 11-15 ans, ainsi que les compétences en matière de consommation susceptibles d'émerger au cours de leurs expériences de socialisation. En effet, s'intéresser à la construction des compétences chez le jeune consommateur revient à aborder le développement des connaissances culturelles et sociales qui sont mobilisées au cours d'activités de consommation. Il s'agit, en effet, de comprendre comment les collégiens se construisent en tant que consommateurs compétents dans la société contemporaine. [...] Les résultats de cette recherche confirment que les compétences de consommation des jeunes s'élaborent au cours d'un processus de socialisation économique composite. Ainsi, les dimensions symboliques et institutionnelles, les modalités d'appropriation et de réappropriation de l'expérience de consommation prédéfinie par le producteur ou déviée par les consommateurs, la construction identitaire, le rôle des pairs et celui de la communauté virtuelle sont intégrées dans une proposition de modélisation procédurale de la socialisation économique du jeune consommateur qui ouvre de nouvelles voies d'investigation.

  • Le dualisme tragique de Tommaso Landolfi    - Boillet Etienne  -  06 décembre 2008

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Notre thèse propose une interprétation globale de l'oeuvre en prose de l'écrivain italien Tommaso Landolfi (1908-1979). Celle-ci est pour nous le fruit d'un dualisme tragique, en ce sens que le désir d'absolu de l'écrivain, ainsi que son mépris envers ce qu'il appelle la " réalité " (par opposition au " possible "), se heurtent au sentiment douloureux que l'idéal désiré est impossible à atteindre. Aussi l'oeuvre landolfienne dans son ensemble constitue-telle un espace littéraire où s'affirme une forte dimension tragique, qui toutefois ne vient jamais à bout de l'attachement profond liant au monde des mots un auteur dont est restée l'image d'un dandy solitaire, ou encore d'un joueur invétéré, mais dont nous retiendrons surtout qu'il n'a jamais voulu exercer de métier hors de ses activités littéraires (d'écrivain, de traducteur ou, dans une moindre mesure, de critique). Tout en situant Landolfi dans l'histoire littéraire du XXe siècle, nous appliquons la clé interprétative du dualisme tragique à l'analyse de ses influences littéraires, de l'évolution de son oeuvre, de la dimension autobiographique de ses écrits, de la spécificité de son rapport au fantastique, des images qui obsèdent son imaginaire, des structures de sa pensée morale ou métaphysique, de certaines caractéristiques d'ordre stylistique ou encore esthétique.

  • Conditions d'apprentissage moteur et représentations sensori-motrices : des mouvements discrets aus séquences motrices    - Boutin Arnaud  -  03 décembre 2009

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Ce travail de thèse repose sur l'analyse des processus impliqués dans l'apprentissage de nouveaux comportements moteurs, et sur l'étude de nos capacités à adapter notre comportement à de nouvelles situations. Nous avons réalisé une série de trois expériences où ont été utilisés des dispositifs expérimentaux permettant une analyse de mouvements discrets et continus. L'objectif principal qui a motivé ce travail était d'évaluer : 1) les variables d'apprentissage susceptibles d'influencer l'acquisition d'un geste discret et/ou continu (Expériences 1 et 2), et 2) la nature des représentations sensori-motrices dans l'apprentissage de séquences motrices (Expérience 3). Les données obtenues dans la première étude (Expériences 1 et 2) révèlent que la condition de pratique et/ou le niveau de similarité entre les tâches à apprendre sont susceptibles de moduler les processus intra- et/ou inter-tâches mis en jeu par l'apprenant au cours de la phase de pratique, et donc d'influencer l'apprentissage. De plus, nos résultats indiquent également que les facteurs condition de pratique et similarité des tâches interagissent avec le facteur quantité de pratique ; l'apprentissage de nouveaux comportements moteurs nécessite donc de prendre en considération l'ensemble de ces facteurs. Les résultats de l'Expérience 3 révèlent une prédominance du code visuo-spatial dans la représentation des séquences motrices, associée à une dépendance du système effecteur, quelle que soit la quantité de pratique. Nos résultats ne confirment pas l'hypothèse du passage progressif d'un codage de type visuo-spatial (effecteur indépendant) au début de la pratique (après 1 jour), à un codage de type moteur (effecteur

  • Idéal et normativité dans la philosophie de Kant    - Boutot Laurent  -  05 décembre 2009

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Ce travail s'interroge sur la signification et la portée du concept de " souverain Bien " dans la philosophie pratique de Kant. Comment justifier l'affirmation kantienne selon laquelle le souverain Bien est l'objet nécessaire et a priori de la raison pratique pure ? L'objectif de la thèse est de chercher à rendre compte de ce moment téléologique qui surgit dans la " Dialectique de la raison pratique pure " et que la théorie normative exposée dans " l'Analytique " semble pourtant rendre inutile. L'aspiration au souverain Bien est nécessaire a priori parce qu'elle participe de l'inévitable et naturel élan métaphysique de la raison à l'inconditionné. On cherche ensuite à fonder la nécessité pratique du souverain Bien en montrant que si le souverain Bien ne fait pas partie des concepts fondamentaux de l'éthique, il fait cependant partie des concepts fondamentaux de l'application de l'éthique au contexte d'une volonté morale finie. Enfin, la nécessité morale de la tâche de promouvoir de souverain Bien vient ce que celle-ci est à rapporter à l'exigence immanente de la raison pratique de chercher à s'appliquer dans le monde.

  • Erri De Luca et Naples : entre mythes et réalité, la recherche de l'harmonie perdue    - Cotroneo Caterina  -  19 septembre 2008

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L'œuvre de Erri De Luca s'insère dans le mouvement de la Littérature napolitaine de l'après-guerre, mouvement qui se caractérise par la présence récurrente de la ville de Naples. La ville y est souvent traitée comme un des protagonistes à part entière de la narration, ville effrayante et monstrueuse qui phagocyte ses enfants. Erri De Luca nous plonge dans la ville de son enfance, ravagée par la guerre et la misère, et dans l'histoire de sa famille. Il brosse ainsi une série de tableaux polyédriques et réalistes de la cité parthénopéenne où sont tour à tour évoqués l'extrême indigence des bassi, la froide luminosité d'une Mergellina américanisée, ou bien la mythique île de Ischia. En quittant Naples, l'écrivain semble vouloir se couper de ses origines. Pourtant, une grande partie de son œuvre témoigne de la présence obsessionnelle de la ville, dans une éternelle quête à la retrouver. A travers le parcours de l'homme, son engagement politique dans un groupe d'extrême gauche, son travail de maçon, ses voyages à l'étranger en tant que bénévole, ses lectures et traductions de la Bible, va se construire l'identité de l'écrivain. Ainsi, en cherchant à décrire Naples dans sa réalité, Erri De Luca finit, par la force de l'imaginaire, à produire à la fois d'autres images, signes de sa réconciliation avec la ville et d'autres mythes, expressions métaphoriques de l'acte d'écriture. C'est cette transcription de l'imaginaire fantasmé qui le singularise par rapport à ses contemporains.

  • Formes et manifestations de la subjectivité dans le cinéma documentaire personnel américain (1960-1990)    - Danniel-Grognier Marie  -  15 novembre 2008

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Cette thèse est née d'un long travail de recherche consacré aux diverses formes de l'approche documentaire du cinéma américain, dans ses aspects ontologiques et épistémologiques. Le constat est aujourd'hui quasi unanime pour reconnaître l'investissement subjectif du cinéaste documentariste dans son film, de l'énonciation à l'énoncé. À ceci s'ajoute le fait que la culture américaine s'est depuis toujours fondée sur la notion de l'individu - perceptions et volontés individuelles. Il s'agit de s'immerger dans les films de type essai de cinéastes ayant une expérience filmique personnelle, dans la saisie des images du monde réel, leur agencement dans le film, montage, archives, sons, commentaire, musique, dans un mouvement double consistant à documenter le monde pour se documenter soi-même. Afin d'éviter les écueils d'une généralisation aporétique, la méthode retenue est celle, privilégiée par les film studies américaines, du " close reading ", sans négliger pour autant le processus créatif, la genèse de certaines œuvres. Ce n'est qu'en proposant une analyse textuelle et esthétique précise de certains aspects significatifs d'un film, qu'on pourra en identifier les manifestations subjectives.Le corpus, circonscrit aux années 1960-1990, présente des œuvres de cinéastes qui ont tous une démarche singulière, tels Stan Brakhage, Jonas Mekas, Robert Kramer, Emile de Antonio, Su Friedrich et Shirley Clarke, ainsi que quelques exemples isolés mais déterminants pour l'avenir de cette forme problématique d'auto-inscription filmique.

|< << 1 2 3 >> >| thèses par page

Haut de page


  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous.

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
these@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales